publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'accouchement

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (03. février 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

Redouté, attendu, l'accouchement est à la fois la fin et le commencement d'une merveilleuse aventure.

Certains signes indiquent l'imminence de l'accouchement :
> Des contractions plus ou moins régulières, plus ou moins douloureuses,
> La perte du bouchon muqueux, fait de glaires épaisses et de sang,
> La perte des eaux. Dès la rupture de la poche des eaux, il faut se rendre à la maternité afin d'éviter tout risque d'infection. De petits saignements sont habituels, mais des saignements importants nécessitent une admission en urgence.

 

Le travail

Le travail désigne l'ouverture progressive du col sous l'effet des contractions utérines. Le col se raccourcit, s'efface pour ensuite s'ouvrir progressivement. C'est ce qu'on appelle la dilatation du col. En même temps se produit une descente de l'enfant.

Les contractions sont irrégulières et légères, puis la sensation de fortes contractions d'origine lombaire s'accentue, avec une généralisation à l'ensemble de l'utérus.

Durant cette période, la future mère est placée sous monitoring afin de surveiller les contractions utérines et le rythme cardiaque du bébé (une diminution trop importante du rythme peut indiquer une souffrance foetale).

 

L'expulsion

Cette phase active de l'accouchement est l'événement tant attendu ; elle dure de la dilatation complète du col à la naissance du bébé, soit 20 à 40 minutes pour une première naissance, généralement moins pour les suivantes.

Les contractions se rapprochent et s'intensifient, le bébé descend dans le bassin osseux, et provoque, en appuyant sur le périnée, une impérative envie de pousser.

Le gynécologue ou la sage-femme donnera alors des directives. Bloquer la respiration et pousser de toutes ses forces 2 à 3 fois pendant une même contraction, recommencer sur les suivantes jusqu'à ce que la tête du bébé soit suffisamment sortie. Les efforts de poussée, ajoutés au travail de l'utérus, permettront au bébé de franchir le dernier obstacle, un tunnel plus souple formé par le vagin et le périnée.

Quand le bébé étirera l'orifice vaginal, il faudra au contraire arrêter de pousser (même si l'envie de pousser est alors la plus violente) pour que l'enfant sorte le plus lentement possible. L'accoucheur dégage alors la tête et passe progressivement les épaules et tout le corps de l'enfant.

Le bébé est là, il pousse son premier cri. On le place en général sur le ventre de la mère pendant que le cordon ombilical est coupé.

Les premiers soins sont ensuite prodigués au bébé. La sage-femme ou le médecin vérifie la vitalité et les réflexes du nouveau-né par une série de tests appelés APGAR.

Après ces soins, le bébé est remis dans les bras de sa maman.

 

Voir aussi notre vidéo sur l'expulsion :

Expulsion à la fin de l'accouchement: Video


publicité