publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Préparation à la naissance et accouchement dans l’eau : Comment se déroule l’accouchement dans l’eau ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. juin 2013)

Dès le début des contractions douloureuses, on propose à la femme enceinte de se mettre à son aise dans une grande baignoire d'eau à 37°C, installée dans la salle d'accouchement. Bien entendu, toutes les maternités n'en sont pas équipées. Si vous désirez accoucher dans l'eau, il faudra vous renseigner durant votre grossesse auprès de votre médecin ou sage-femme, afin de trouver une maternité habituée à ce genre de pratique.

Si certains pays ont l'habitude de l'accouchement dans l'eau, en France, la pratique est encore peu répandue. Et bien souvent, l'eau est utilisée pour ses vertus relaxantes pendant le travail, mais l'expulsion du bébé se fait "à l'air libre".

Les vertus antispasmodiques de l'eau sont en effet bien connues : elle permet de calmer les douleurs, et plonge le corps dans un état d'apesanteur qui soulage les tensions. Immergée, la femme enceinte se sent plus légère, elle peut effectuer des mouvements de relaxation avec plus de facilité. De plus, grâce à son pouvoir relaxant, l'eau favorise la dilatation du col de l' utérus et assoupli le périnée.

En revanche, lors d'un accouchement aquatique, la péridurale n'est pas pratiquée. Un monitoring étanche permettra de surveiller le coeur du bébé, ainsi que le rythme des contractions utérines.


publicité