publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Accoucher sur une route en 2012 : pourquoi est-ce possible ? : Accoucher d'un prématuré en toute sécurité

Publié par : Elide Achille (04. février 2012)

Suite de l'interview du Pr Jacques Lansac, gynécologue-obstétricien au CHU de Tours, ancien président du Collège national des gynécologues (CNGOF), sur l'accouchement d'un prématuré en toute sécurité...

Que faire en cas de menace d'accouchement d'un enfant prématuré ?
Pr Jacques Lansac : La femme doit avoir un examen de gynécologie-obstétrique, avec en particulier une mesure par échographie de la longueur du col utérin.
Si la longueur du col est supérieure à 25 mm, ce n'est pas grave, l' accouchement n'est pas imminent. Si le col est court, voire dilaté l'accouchement est proche. L'équipe soignante et la famille prendront les dispositions qui conviennent.

Où doit accoucher un nouveau-né prématuré ?
Pr J. L. : Il vaut mieux accoucher si possible dans une maternité où l’on pourra prendre en charge le nouveau-né : maternité de niveau II, entre 32 et 34 SA (semaines d' aménorrhée) ; et de niveau III : en dessous de 32 SA.

Mais que faire si on n'a pas la possibilité de se rendre dans ces maternités ?
Pr J. L. : Avant de transporter la maman, il faut voir si l'accouchement est imminent ou pas, car le plus mauvais endroit pour accoucher est la voiture, l'ambulance ou l'hélicoptère. A la limite il vaut mieux accoucher à la maison ou aux Urgences de l'hôpital le plus proche (même s'il n'y a plus de maternité), car il y a un médecin urgentiste qui est formé à faire des accouchements urgents et toujours simples, il fait chaud, il y a de l'oxygène pour le bébé. Le transfert de la mère et de l'enfant se faisant ensuite dans une ambulance médicalisée ou par hélicoptère. Le Samu pédiatrique peut aussi être appelé pour prendre en charge l'enfant prématuré.


publicité