publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Accoucher sur une route en 2012 : pourquoi est-ce possible ? : Conseils en cas d'accouchement à domicile

Publié par : Elide Achille (04. février 2012)

Suite de l'interview du Pr Jacques Lansac, gynécologue-obstétricien au CHU de Tours, ancien président du Collège national des gynécologues (CNGOF). Il donne quelques conseils quand l'accouchement se déroule de manière imprévue en urgence à domicile...


Que faire si on accouche à domicile dans un contexte d’urgence ?

Pr Jaques Lansac : Bien que la femme ressente des contractions non douloureuses irrégulières depuis quelques heures qui ne l'ont pas inquiété, il arrive que la poche des eaux se rompe brusquement et que la femme ressente l’envie de pousser avec l’impression que le bébé est tout prêt à sortir. Cela peut se voir si elle a eu plus de 3 enfants avec des accouchements très rapides. Dans ce cas il ne faut pas s'affoler.

Il faut appeler immédiatement de l’aide : votre compagnon s’il est là, la voisine, la sage femme, un médecin.

Comment accueillir le nouveau-né quand on est seule ?
Pr J. L. : La femme doit s'allonger dans son lit avec une grosse serviette éponge repliée sous les fesses et enlever la culotte. Si l’envie de pousser est trop forte et qu'elle ne peut se retenir elle doit laisser faire l' accouchement. Se mettre sur le dos les jambes écartées. Ne pas se contracter, laisser la tête du bébé sortir seule entre les jambes. Dès que la tête est sortie il faut saisir l'enfant sous les aisselles, pousser et ramener le bébé sur le ventre. Il faut alors laisser crier le bébé et le mettre le bien au chaud contre vous en l’enveloppant avec votre drap et votre couverture. Attendez que la sage femme ou le médecin ou les pompiers arrivent pour couper le cordon, faire la délivrance et vous emmener à la clinique. En général, ces accouchements inopinés se passent très bien. Le plus important est de garder l’enfant au chaud.
On a accouché comme cela pendant des millénaires ! Pour la prochaine grossesse, il faudra se méfier et dès les premières contractions partir à la maternité !

A lire aussi :
> La menace d'accouchement prématuré
> Quand dois-je partir à la maternité
> Je risque d'accoucher avant terme


publicité