publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Césarienne : les conseils du gynécologue

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. avril 2016)

Entretien avec le docteur Jean Thévenot, gynécologue-obstétricien qui livre ses conseils...

Est-ce que la césarienne modifie vraiment le premier contact avec le bébé ?

Quand la césarienne est pratiquée sous anesthésie générale, bien sûr ! La maman est inconsciente le temps de son accouchement et lorsqu’elle se réveille, généralement avec des douleurs abdominales, elle trouve son bébé, près d’elle tout habillé. C’est certainement très frustrant.

Maintenant, tant que cela est possible, la césarienne est pratiquée sous anesthésie locorégionale et ça change tout. La maman est consciente. Le médecin lui parle, le temps de l’intervention. Elle peut suivre les différentes étapes de la venue au monde de son enfant. Elle assiste vraiment à la naissance. De plus, tant que cela est possible, le père, peut être à ses côtés. Moi, je demande simplement aux pères de rester calme, de s’habiller avec une blouse et des chaussons stériles, pour limiter les risques infectieux nosocomiaux. C’est tout.

Est-ce que l'accouchement par césarienne permet d'allaiter son bébé ?

Oui. Ça ne change rien. On peut mettre le bébé au sein, dès la salle de travail. Les choses ont beaucoup évolué avec les techniques d’anesthésie. Autrefois, cela n’était pas recommandé mais aujourd’hui, c’est différent. Cela dit, la douleur ou la gêne pour bouger, va un peu handicaper la mère, au moment de l’ allaitement. Il faut simplement qu’elle soit aidée par le père ou le personnel médical. Les débuts peuvent être un peu retardés ou un peu plus difficiles qu’après un accouchement naturel. La maman aura juste besoin de soutien.

Certaines femmes vous réclament une césarienne. Pourquoi ?

C’est vrai que c’est de plus en plus fréquent. Le bouche à oreille fonctionne bien. Autrefois, les femmes se racontaient des histoires épouvantables sur les césariennes. Aujourd’hui, les mères accouchent sous anesthésie locale, elles vivent parfaitement la naissance de leur enfant, le père est présent et la cicatrice est quasiment invisible. Donc, il est vrai que de plus en plus de femmes demandent à accoucher par césarienne. Certaines femmes redoutent les accouchements par voie basse de manière phobique.

Vous savez, les accouchements médicalisés sont certainement très rassurants pour les jeunes mamans. Mais il faut se rappeler qu’en dépit de cas très rares et très particuliers, quand l’angoisse est vraiment trop envahissante, la césarienne ne doit pas être décidée pour des raisons de confort mais pour des raisons médicales. Même si la technique est parfaitement maîtrisée à l’heure actuelle, il existe toujours un risque opératoire ou post-opératoire.

Docteur Jean Thévenot, gynécologue-obstétricien

 >> Vous voulez réagir, échanger, demander conseil ? Rendez-vous sur notre FORUM !


publicité