publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Césarienne : les risques et suites opératoires

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. avril 2016)

Généralement, les suites opératoires ne posent pas de problème, même si une césarienne peut entraîner certains risques et complications aujourd'hui très limités.

Pendant l'opération

Pendant l'opération, il risque de se produire des lésions des organes voisins de l'utérus : intestin, vaisseaux sanguins... mais c'est exceptionnel.

Un des principaux risques de la césarienne est donc un saignement qui peut être important, et dans des cas heureusement très rares, la seule solution est d'enlever l'utérus.

Après l'opération

Après l'intervention, différents risques persistent et certains désagréments peuvent se présenter : 

  • La femme peut être gênée par des douleurs, et comme pour toute intervention chirurgicale un hématome ou une infection (abcès, péritonite) risquent de survenir.
  • La cicatrisation est toujours un peu douloureuse, d’autant plus que les contractions de l’après-naissance viennent s’ajouter aux douleurs de la cicatrice.
  • Des douleurs intestinales accompagnent souvent la reprise du transit.
  • Les complications infectieuses sont trois fois plus fréquentes lors d’une césarienne que lors d’un accouchement naturel.
  • Il existe encore des risques de phlébite, d’embolie pulmonaire ou d’ hémorragie tardive, même si cela est exceptionnel. Enfin, même s’il est très faible, le taux de mortalité maternelle est quatre à cinq fois plus important que lors d’un accouchement par voie basse, d’où l’intérêt de limiter cette technique aux accouchements qui posent problème.
  • Les cicatrices. Les obstétriciens ne font plus de cicatrices médianes et sous-ombilicales (cicatrices verticales). Mais ils pratiquent maintenant des incisions horizontales au ras des poils pubiens (incision dite de Pfannenstiel). Outre l’aspect esthétique, cela permet une meilleure solidité de la suture et cela diminue les risques d’éventrations secondaires.
  • La montée de lait peut être plus tardive, du fait d'une fatigue supplémentaire. Car, à la fatigue du travail s'ajoute la fatigue de l'opération.

Les suites d'une césarienne sont généralement les suivantes en l'absence de complication :

  • La durée d'hospitalisation peut être un peu plus longue que pour un accouchement par voies naturelles.
  • Un traitement anti-coagulant est généralement prescrit durant quelques jours pour éviter un risque de phlébite, avec le port de bas de contention.

Ceraines techniques opératoires - quant elles peuvent être pratiquées, permettent généralement une meilleure récupération après l'intervention.

Et pour dissiper les craintes les plus répandues parmi les jeunes mères à venir...

... Voici 3 informations rassurantes  :

  • Après une césarienne, la maman pourra allaiter.
  • Après une césarienne, il est tout à fait possible d'être enceinte de nouveau.
  • Après une césarienne, un accouchement par voie naturelle peut être envisagé (sauf cas particulier de nouvelle "obligation" de césarienne programmée).

Nos conseils :

  • Une césarienne peut fatiguer plus qu'un accouchement normal. Mieux vaut le savoir, pour bien prévoir de se reposer de retour chez vous.
  • Si quelques jours après une césarienne, en rentrant chez vous, vous avez de la fièvre, vous avez des pertes de sang, vous avez une forte douleur au ventre, vous ressentez une douleur dans le mollet, contactez vite l'hôpital ou la clinique où vous avez accouché, ou encore un service d'urgence.
  • Comme toute intervention chirurgicale, la césarienne comporte certains risques ou complications potentiels. Il est donc essentiel d'en discuter avec son médecin avant l'intervention.

 Pour en savoir plus sur la césarienne : notre vidéo-interview avec un gynécologue-obstétricien

Interview “Vrai/Faux” avec le Pr Jacques Lansac, gynécologue-obstétricien, qui a répondu aux questions de nos lectrices et partagé de précieuses informations sur la césarienne, ses suites et ses conséquences.

A lire aussi : 
> La grossesse à risque 
> Surmonter le baby-blues


publicité