publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le forceps

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. mai 2016)

Le forceps est un instrument qui peut être utilisé lors d'un accouchement. En effet, dans certains cas, l'extraction instrumentale du bébé peut être justifiée par la nécessité d'accélérer l'accouchement et de faciliter la naissance. 

Différents instruments peuvent alors être utilisés, comme la ventouse, les spatules et le forceps. Ce forceps impressionne parfois la maman... pourtant son utilisation peut s'avérer indispensable. Aussi, avant d'expliquer en détail les indications et l'utilisation du forceps, il convient de souligner qu'il ne faut pas avoir peur des extractions instrumentales pour votre bébé : il s'agit actuellement d'une aide très douce à l'accouchement qui n'a plus rien à voir avec ce qui se faisait jadis pour extraire en force un enfant.

Qu'est-ce que le forceps ?

Le forceps est un instrument de traction qui guide le bébé dans le bassin maternel. Il s'agit d'un instrument en forme de pinces, dont l'extrémité ressemble à des cuillères. Les deux branches du forceps sont séparables et souvent croisées, ou d'autres fois parallèles. Le forceps apporte une aide supplémentaire pour aider à sortir le bébé lors d'un accouchement : c'est une aide à l'expulsion.

Dans quels cas utiliser le forceps ?

L'indication du forceps est surtout liée à des difficultés de l'enfant à sortir quand il est déjà bien engagé dans le bassin de la mère, et que les derniers efforts d'expulsion ne s'avèrent pas assez efficaces :

  • L'accouchement prend un peu plus de temps qu'il n'était prévu, et les efforts expulsifs sont inefficaces.
  • Les contractions ne sont plus efficaces au moment de l'expulsion.
  • Certaines naissances prématurées.
  • Fatigue de la mère ou du bébé avec anomalie du rythme cardiaque foetale avec suspicion de souffrance foetale.
  • Pathologie maternelle (attention : en cas de contre-indication stricte aux efforts expulsifs, on préconisera plutôt une césarienne).
  • En cas de nécessité d'accélérer l'accouchement, par exemple si le rythme cardiaque du bébé se modifie.

C'est donc dans ces cas-là qu'intervient le forceps, car si le bébé est déjà engagé dans le bassin de la mère, il n'y a guère d'autre alternative que de l'aider à s'extraire.

A voir : notre vidéo sur l'expulsion à la fin de l'accouchement :

A la fin de l’accouchement le placenta est expulsé, avec ses membranes et le cordon. Cette expulsion survient donc après l'accouchement proprement dit : les contractions utérines se poursuivent jusqu’à ce que le bébé et le placenta soient « délivrés ».

Auteur : Ladane Azernour Bonnefoy.
Expert consultant : Dr Jérôme Hautefeuille, gynécologue-obstétricien.


publicité