publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les contractions de l'accouchement : Reconnaître les contractions liées à l'accouchement

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. juillet 2013)

Ces contractions vont s'intensifier, devenir plus régulières. Quand une bonne dizaine de contractions s'enchaînent de façon régulière, il est peut être temps de partir à la maternité.

Mais attention, il n'existe pas de schéma unique. Chaque femme va ressentir ses contractions de façon spécifique, les tolérer plus ou moins bien.
Quand ces contractions deviennent régulières et assez fortes, il est inutile de trop attendre chez soi de peur de ne pas oser déranger l'équipe soignante de la maternité.

Les contractions liées au travail

Les contractions utérines liées au travail sont de plus en plus rapprochées et intenses. Elles provoquent des douleurs au niveau du ventre, et très souvent aussi dans le dos.

Ces contractions contribuent à l'effacement puis à la dilatation du col de l' utérus.

Encore une fois, ces contractions peuvent être variables d'une femme à l'autre (rythme, douleur...).

Durant le travail, l'équipe soignante va mettre en place un monitoring grâce à une ceinture placée autour de la taille de la maman. En plus de suivre la fréquence cardiaque du bébé et ses mouvements, la monitoring va permettre d'analyser la fréquence et la force des contractions utérines.

L'immobilité n'est pas la meilleure solution pour optimiser le travail. Mieux vaut au contraire un peu bouger, changer de postures, utiliser un ballon, un coussin, etc. Mais tout dépend de si la péridurale a déjà été mise en place ou pas.

 

A lire aussi : 
> Quand dois-je partir à la maternité ?


publicité