publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Témoignages : j’ai mal vécu ma césarienne : le témoignage de Ségolène

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. mai 2016)

Témoignage de Ségolène, 27 ans, maman de Mathis 3 ans et de Charlotte 8 mois. Elle a eu une césarienne en urgence pour Mathis, et un accouchement par voie basse pour Charlotte.

Pourquoi avez eu une césarienne en urgence ?

Oui, pour Mathis, j’ai perdu les eaux à 7 mois et demi. Puis, j’ai eu ce que les médecins appellent une « dystocie » du col. Après plus de 24 heures de travail et de contractions, mon col s’était ouvert de 4 centimètres seulement. Bref... J’ai regretté tout ce travail pour « rien ».

Pour " rien "... parce que ça s'est terminé en césarienne ?
Oui et non. En fait, on a fini par effectuer une césarienne parce qu’au monitoring, on n’arrêtait pas de perdre le signal de Mathis, et ils parlaient de souffrance fœtale. Sur le coup, j’étais tellement sonnée avec les contractions et le reste, que je ne voulais qu’une chose : qu’on en finisse et qu’on me le sorte de là, par une césarienne. Ensuite, ils ont emmené Mathis parce qu’il avait avalé du méconium, et je n’ai même pas pu le voir. Visiblement, il en avait avalé pas mal et il avait eu un score faible au test d’Apgar. Il a été transféré dans un hôpital avec un service de néonatalogie. Que de souvenirs ! Je n’ai pu le voir que quelques jours après. Car je n’étais pas autorisée à bouger tant que mes agrafes étaient en place. J’en garde comme un malaise, je ne l’ai pas bien vécu du tout. Je n’ai pas accompli ce que chaque femme doit savoir faire. Le fait d’avoir eu Mathis par don d’ovocytes doit y être pour quelque chose. J’en avais ma claque du parcours médicalisé, et la cerise sur le gâteau est cette césarienne qui m’enlevait ma dernière chance de me sentir mère.

Comment s'est passé l'accouchement pour Charlotte ?

J’avais prévu un AVAC (Accouchement par voie basse après césarienne) quoiqu’il arrive. Et je l’ai eu. Je me suis rendue compte a posteriori à quel point j’avais mal vécu la naissance de Mathis.

Pourquoi ?
Pour Charlotte, tout a été si différent, j’ai été actrice et non plus spectatrice. J’ai senti qu’elle voulait sortir, j’ai poussé, j’ai assisté à l’accouchement, car ils avaient mis une glace vers le bas et je voyais sa petite tête sortir, je l’ai attrapée moi-même, on a passé du temps à faire du peau à peau, j’ai pu me lever tout de suite, je n’avais pas de sonde, pas de douleur, pas de fil (je n’ai même pas eu d’épisiotomie), je l’ai allaitée de suite. Bref que du bonheur !

Je pensais que cela allait me réconcilier avec la naissance de Mathis, mais finalement c’est pire, car je n’ai pas pu profiter de Mathis alors que j’ai l’impression d’être maman pour la première fois avec Charlotte. Je sais à quel point ce que je dis peut paraître monstrueux, mais c’est hélas mon ressenti. Aujourd’hui, je me demande presque si je n’aurais pas dû demander une deuxième césarienne pour l’égalité entre mes deux enfants !

>> Vous voulez réagir, apporter votre témoignage, rendez-vous sur notre FORUM !


publicité