publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Êtes-vous addict à Internet ? : Être cyberdépendant

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. septembre 2011)

Chacun ayant une relation singulière à internet, il est difficile d'expliquer par un seul motif cette addiction. On peut néanmoins établir plusieurs profils de cyberdépendants.

Les "accros" aux relations virtuelles : forums de discussion, sites de rencontre... Internet permet de communiquer plus facilement, en étant à l’abri des regards. On peut s’y faire des amis ou même rencontrer l’âme sœur. Mais pour des personnes en proie à un mal-être et qui ont du mal à communiquer avec les autres, surfer devient une fuite en avant : elles cherchent à oublier le réel en se réfugiant dans une communauté virtuelle.

Lire aussi :
> Le cannabis est-il dangereux ?

Joueurs en réseau

Ce sont le plus souvent des adolescents, mais aussi de jeunes adultes. Ils jouent pour pimenter leur quotidien et vivre des aventures.

Mais certains, qui manquent de confiance en eux, cherchent à se construire une nouvelle identité plus valorisante en s’identifiant à des héros virtuels, en se créant des doubles (les avatars) : ils risquent alors de se couper du réel et ne plus avoir de vraie vie sociale.

De plus, le mécanisme de répétition de ces jeux, auxquels on peut jouer indéfiniment, peut faciliter le phénomène d’ addiction

Addicts au travail

Internet est d’abord pour eux un moyen d’être plus efficaces et de gagner du temps.

Comment les reconnaître ? Ces addicts s’investissent beaucoup dans leur travail, ont des responsabilités et veulent toujours être bien informés. Ils sont pris dans l’engrenage d’internet : à force de surfer soirs et week-ends pour leur travail, de se connecter à tout moment sur les sites d’actualité, ils ne font plus de distinction entre vie privée et vie professionnelle.

Et ils finissent par perdre beaucoup de temps devant leur écran…

Joueurs ou acheteurs compulsifs

Pour eux, internet est un moyen d’accéder plus facilement à l’objet de leur addiction.

Pour les joueurs pathologiques, le Net s’avère être un immense casino en ligne, qui ne ferme jamais. Ces jeux sur la toile sont en pleine expansion, comme le poker.

Quant aux acheteurs compulsifs, ils vont pouvoir satisfaire leur irrépressible besoin d’acheter (des vêtements, des objets…) en seulement quelques clics.

Internet va donc être le catalyseur de leur dépendance

Accros du cybersexe

Ils utilisent internet pour surfer sur des sites pornos dans le but d’assouvir leurs fantasmes. Une enquête* a montré que ces cyberdépendants passent au moins 11 heures par semaine sur des sites à caractère sexuel... et les rencontres réelles restent assez rares.

Cet univers virtuel est d’autant plus tentant pour eux qu’il ne pose pas de limites ou d’interdits. Certains de ces internautes ne parviennent plus à construire une vie amoureuse normale...

* Cordonnier V., "Cybersexe et addiction : quelle thérapie ?", Sexologies 15, 2006.


publicité