publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cigarette électronique : vapoter, est-ce sans risques pour la santé ?

Publié par : rédaction Onmeda (29. juin 2017)

© iStock

Patchs, inhalateurs, gommes à mâcher, pastilles à sucer : les produits d’aide au sevrage tabagique sont légion. Le dernier né : la cigarette électronique censée permettre au fumeur de reproduire le geste tout en arrêtant sa consommation de cigarettes.

Séduisante, la cigarette électronique fait de plus en plus d’émules. Mais, vapoter est-ce vraiment bon pour la santé ? La cigarette électronique aide-t-elle vraiment à arrêter de fumer définitivement ?

On la tient entre ses doigts comme une cigarette, on tire dessus comme on fumerai une cigarette, on recrache un nuage de fumée comme on le ferait avec une cigarette mais ce n’est pas une cigarette. Son nom : la cigarette électronique ou e-cigarette.

Contenant moins de substances toxiques que les cigarettes traditionnelles, elle permettrait un sevrage tabagique doux et efficace, notamment auprès des fumeurs chez qui la gestuelle de la cigarette est capitale.

Qu’est-ce que la cigarette électronique ?

Derrière ce nom technologique se cache en réalité un dispositif électrique destiné à vapoter, c’est-à-dire à inspirer de la vapeur. Cette dernière est obtenue par l’échauffement d’une solution liquide que l’on insère dans la cigarette électronique (la fameuse fiole que l’on achète pour recharger sa e-cigarette).

Quels sont les différents types de cigarette électronique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas une cigarette électronique universelle. Plus que les nombreuses marques et modèles disponibles sur le marché, c’est surtout au niveau du produit liquide à y insérer que la différence se fait.

De manière générale, les recharges liquides sont composées de propylène glycol ou de glycérol. Mais certaines contiennent également de la nicotine, quand d’autres n’en ont pas du tout. Côté arômes, les industriels du secteur ont fait fort : plus de 7700 arômes différents sont disponibles sur le marché !

La loi en France

La cigarette électronique est-elle un produit d’aide au sevrage tabagique ?

Non ! Cela peut surprendre, et pourtant, la cigarette électronique n’est pas considérée comme un produit d’aide au sevrage tabagique à proprement parler, ni comme un médicament.

A l’heure actuelle, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) n’applique donc pas la réglementation du médicament aux cigarettes électroniques.

Les raisons ? Les industriels du secteur ne revendiquent pas l’aide au sevrage tabagique, même si cela est sous-entendu. Et surtout, la quantité de nicotine contenue dans les fioles de cigarettes électroniques disposant de nicotine est supérieure ou égale à 20 mg.

Par ailleurs, vous ne trouverez pas de cigarettes électroniques dans les pharmacies car, selon l’INPES, elles ne font pas partie de la liste des marchandises dont les pharmacies peuvent faire le commerce.

Aujourd’hui, les cigarettes électroniques sont considérées comme des produits de consommation courante. Cela explique pourquoi les cigarettes électroniques et leur recharges sont vendues soit dans des bureaux de tabac, soit dans des boutiques spécialisées.

En vidéo : les symptômes du sevrage tabagique

Quand une personne qui est dépendante au tabac, s'arrête de fumer, elle peut se plaindre de symptômes liés au sevrage tabagique : irritabilité, sueurs, maux de tête... Pourquoi ? Et comment y remédier ? Explications en vidéo

Quelle est la législation encadrant la cigarette électronique en France ?

Depuis la loi n°2014-344 du 17 mars 2014 et relative à la consommation, la vente de cigarettes électroniques et de recharges destinées à ces dernières est interdite aux mineurs.

Par ailleurs, l’usage de cigarettes électroniques dans les lieux publics est également encadré : il est interdit de vapoter dans les établissements scolaires et destinés à l’accueil, à la formation et à l’hébergement des mineurs, dans les transports en communs ainsi que dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

Cette législation, jugée trop sévère par certains, a un but précis : en finir avec la banalisation de la cigarette et des produits assimilés.

Les avantages

Bien qu’elle ne soit pas considérée comme un produit d’aide au sevrage tabagique à proprement parler, la cigarette électronique séduit de plus en plus de fumeurs désireux d’arrêter de fumer.

> Une gestuelle conservée

L’avantage majeur de la cigarette électronique est dû au fait qu’elle préserve les sensations du fumeur qui continue de “tirer” dessus comme il le ferait avec une cigarette classique, continue de souffler de la fumée et continue de sortir pour vapoter.

Le fumeur n’est ainsi pas perturbé lors de l’arrêt et ressent de façon moins forte le manque.

> Le fumeur qui désire arrêter n’est pas mis à l’écart

Durant les interactions sociales, la cigarette électronique permet au fumeur de ne pas se sentir à l’écart s’il arrête de fumer mais que ses collègues ou amis, eux, continuent. Il peut ainsi continuer à sortir avec eux lors d’une pause cigarette ou s’installer en terrasse pour fumer sans pour autant ressentir ce sentiment de mise à l’écart que peuvent parfois ressentir les fumeurs venant d’arrêter de fumer.

> Un sevrage à son rythme

La cigarette électronique permet de se sevrer à son rythme grâce aux recharges adaptables. Au fur et à mesure de son sevrage, le fumeur peut réduire le taux de nicotine contenu dans les fioles qu’il utilise pour, à terme, n’utiliser plus que des fioles contenant un arôme et 0% de nicotine.

> Une réduction des risques pour la santé

La cigarette électronique peut permettre au fumeur de réduire sa consommation de cigarettes. Dans la mesure où c’est la durée et la quantité de tabac fumé qui détermine le risque de développer une maladie telle que le cancer du poumon, la cigarette électronique peut concourir à réduire le risque tabagique.

Par ailleurs, bien qu’elle puisse contenir de la nicotine, la e-cigarette ne contiendrait pas la moindre trace des 4000 substances toxiques contenues dans les cigarettes traditionnelles.

> Des économies

Vapoter coûte moins cher que fumer ! En moyenne, les fumeurs divisent leur budget tabac par cinq en passant à la cigarette électronique.

Les inconvénients

Bien que de plus en plus populaire, la cigarette électronique n’est pas pour autant la solution à privilégier pour arrêter de fumer.

> Un mauvais message envoyé aux jeunes

Depuis l’avènement de la cigarette électronique, les tabacologues s’inquiètent. En effet, avec ces arômes et son côté pseudo healthy, elle séduit les jeunes et les non fumeurs pensant qu’ils peuvent ainsi vapoter sans risques pour leur santé.

Mais il ne faut pas oublier une chose : la cigarette électronique peut rendre dépendant !

> Une moindre conscience du risque tabagique

La nicotine est dangereuse pour la santé, quelle que soit sa dose. Et de nombreuses recharges en contiennent. En vapotant, le fumeur peut avoir l’impression d’avoir déjà arrêté de fumer puisqu’il ne consomme plus de cigarettes traditionnelles. Il peut ainsi penser, à tort, qu’il ne fait plus courir de risques à sa santé.

> Une consommation accrue

Bien que la législation soit stricte concernant les lieux où il est possible de vapoter, force est de constater que les utilisateurs de cigarettes électroniques se permettent de “fumer” là où des fumeurs classiques n’oseraient pas, de peur d’écoper d’une amende.

La raison ? Avec ses 7700 options aromatiques, la fumée de cigarette électronique n’a pas la même odeur que la cigarette classique.

Résultat ? Avec une cigarette électronique, on peut être tenté de fumer là où l’on n’oserait pas avec une cigarette classique et ainsi augmenter sa consommation de nicotine.

De même, les fumeuses enceintes peuvent se laisser séduire par la cigarette électronique durant leur grossesse en pensant, à tort, qu’elle est moins néfaste pour leur futur enfant. Cela est faux ! Durant une grossesse, il est très fortement déconseillé de fumer des cigarettes ou de vapoter.

Grossesse et tabac : ce qu'il faut savoir !

> Un double sevrage nécessaire

Si la cigarette électronique peut accompagner un fumeur vers l’arrêt du tabac, elle ne l’aide pas totalement. En effet, en vapotant, le fumeur conserve les réflexes associés à la cigarette. Même s’il diminue le taux de nicotine contenu dans ses recharges, il conserve cette gestuelle propre aux fumeurs.

Au moment de dire définitivement “au revoir” à la cigarette électronique, le fumeur devra alors se sevrer de la gestuelle. Dans certains cas, cela peut se révéler très difficile et un manque qui relève plus de l’affectif peut se développer.

Les risques

Outre les risques liés à l’ergonomie et à la fabrication-même de la cigarette électronique (système électrique défectueux, etc.), force est de constater que l’on ne sait que peu de choses sur les risques liés à la cigarette électronique.

Les études sur l’inhalation du propylène glycol sont contradictoires et celles menées sur les effets de la e-cigarette sur notre santé n’en sont qu’à leur balbutiement. Il faudra encore attendre quelques années pour savoir réellement si la cigarette électronique est nocive pour notre santé ou non.
Une chose est sûre : la nicotine contenue dans certaines recharges de cigarettes électroniques est néfaste pour notre santé.

D’ailleurs, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé déconseille l’usage de la cigarette électronique faute de connaissances suffisamment avancées sur ses méfaits.

Si vous songez à utiliser une cigarette électronique, demandez l’avis de votre médecin.

Alors, se sevrer avec une cigarette électronique, ça fonctionne ?

A l’heure actuelle, nous ne disposons d’aucune preuves scientifiques sur l’effet de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique.
Toutefois, selon le Baromètre Santé 2014 de l’INPES, un fumeur utilisant une cigarette électronique diminuerait, en moyenne, sa consommation de tabac de 9 cigarettes par jour.

Si vous désirez arrêter de fumer, sachez que de nombreuses autres méthodes existent et que le secret d’un sevrage tabagique réussi tient en un mot : volonté.

En images : Nos conseils pour arrête de fumer !

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Dépendances ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Les vrais dangers de la cigarette électronique
> Les cigarettes électroniques potentiellement cancérogènes
> Comment s'en sortir d'une addiction ?
> La sophrologie contre les addictions
> En savoir plus sur les substituts nicotiniques
> Tabac : éviter la rechute !

Auteur : Dounia Malki


publicité