publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cannabis : un vrai danger ou pas ? : Les risques d'addiction

Publié par : Elide Achille (03. décembre 2015)

Interview du Dr William Lowenstein, addictologue, directeur général de la Clinique Montevideo, spécialisée dans la recherche et le traitement des addictions. Il nous parle des dangers du cannabis...

Le cannabis constitue-t-il vraiment un danger ?

Dr William Lowenstein : Nous savons que le cannabis n’est pas une substance particulièrement dangereuse, en tout cas, bien moins que l’alcool, l’héroïne ou le crack. Comme le dit David J.Nutt du collège royal anglais : le cannabis tue deux fois moins que le paracétamol, et 200 fois moins que l’alcool.
Mais, (et c’est ce « mais » qui n’a pas été entendu !), le cannabis peut être un véritable handicap pour les jeunes, et encore plus pour les très jeunes : dépendance, déscolarisation, voire désocialisation vont menacer les adolescents qui fument tous les jours*...

A partir de quand peut-on dire que l'on est addict au cannabis ?

Dr W. L. : Nous sommes addicts au cannabis, comme à tout autre substance ou comportement addictif, dès lors que nous voulons nous arrêter, et que nous ne le pouvons plus bien que nous connaissions les conséquences négatives et dangereuses de notre addiction.

Nous sommes addicts également lorsque notre pensée est monopolisée par la substance ou le comportement.
Enfin, nous sommes addicts lorsque le besoin a remplacé l’envie.

L'addiction au cannabis concerne-t-elle beaucoup de personnes ?
Dr W. L. : La dépendance liée au cannabis concerne 10% des usagers réguliers. Le cannabis active la libération de dopamine dans le circuit de récompense en apportant une sensation de plaisir, trait caractéristiques de substances capables d’engendrer une dépendance. Il existe un état de manque beaucoup plus psychologique que physique (malaise, irritabilité, angoisse, troubles du sommeil, de l’appétit, etc).

* NDRL : Pour en savoir plus sur les effets du cannabis, la baisse des capacités d'apprentissage et de mémorisation, les symptômes psychiatriques et les risques de cancer en cas de consommation régulière de la forme inhalée : site de l'Observatoire français de drogues et des toxicomanies.

 

©Dr William Lowenstein.

©Dr William Lowenstein.

A lire aussi : 

> Consultez aussi notre dossier complet Tout savoir sur le cannabis.
> Pour savoir si vous êtes dépandant du cannabis, faites notre Test : Êtes-vous accro au cannabis ?
> Puis lisez notre dossier spécial ado : Drogues, dépendances, alcool ... Les préoccupations des adolescents 


publicité