publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les jeunes et l’alcool : que peuvent faire les parents ? : Le témoignage d'une maman

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. juillet 2014)

Véronique, maman de Maxime, 19 ans, apporte son témoignage...
Maxime allait mal, il grossissait. Sa 1ère année de fac a été catastrophique. Il est passé du lycée où les élèves sont encore bien encadrés, sécurisés, à l’université où chacun est livré à lui-même. Où les fêtes, elles, sont permanentes et artificielles.
Heureusement, j’ai réussi à ouvrir le dialogue. J’ai compris que s’il buvait, c’était un moyen d’exprimer ses angoisses et ses doutes pour son avenir. C’était aussi un moyen pour lui de s’intégrer, "d’être cool"...

Son comportement vous a-t-il inquiété ?
Franchement, non. Si Maxime avait été vraiment alcoolique, il aurait été dans le déni total. Là, cela n’a pas été le cas. Il a admis le problème et j’ai donc pu le mettre en garde.
On a tellement entendu d’histoires où les parents sont obligés d’aller chercher leurs enfants aux urgences parce qu’ils ont fait un coma éthylique... Heureusement, on n’a jamais subi une situation pareille.
Mais avec mon mari, on se sent quand même coupable. Nous aussi on boit le week-end, pour faire la fête, et décompresser... Alors qu’on sait que le modèle parental est très important.

>> Si vous voulez réagir, apporter votre témoignage... rendez-vous sur notre FORUM.

Sources et notes
- Enquête de l’Ireb (Institut de recherches scientifiques sur les boissons), Les jeunes français(es) et l’alcool. Communiqué de l’Ireb, novembre 2008.
- Dr Alain Rigaud, dans Santé de l’homme. Beck F., Legleye S., Spilka S., Briffault X., Gautier A., Lamboy B., et al. Les niveaux d'usage des drogues en France en 2005. Tendances n° 48, OFDT, mai 2006.
- Huerre P., Marty F., Alcool et adolescence, Jeunes en quête d’ivresse.


publicité