publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'adolescence et ses problèmes : L’alcool, le tabac et les drogues

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. septembre 2012)

Boire en soirée, fumer un pétard, apparaissent aux yeux des adolescents comme des éléments banals pour s'amuser. Les risques d'excès et de dérives ne sont parfois pas loin, mais le sujet reste délicat à aborder pour les parents qui n'y assistent pas directement.
La situation dérape quand on boit pour se saouler à en être malade, et le jeune prend la voiture en état d'ébriété. On parle aujourd'hui de "binge drinking", ce comportement venant des pays anglo-saxons.

A la longue, le jeune risque de se "désocialiser", d'avoir une vie marginalisée. Les parents et les proches ne doivent pas avoir peur d'aborder le sujet avec l'adolescent et l'inciter à se faire aider pour sortir de cette situation. Bien entendu, les chances de succès d'une prise en charge augmentent, si le jeune lui-même décide d'aller consulter. Mais il ne faut attendre ce "déclic" pour commencer à agir...

 

La dépression et le suicide

Chez les jeunes, une dépression peut se manifester par des comportements cachés qui ne sont pas toujours faciles à identifier par les parents, l'adolescent ayant tendance à être plus indépendant, et commence à mener - en quelque sorte - sa propre vie. Des signes en apparence assez peu alarmants peuvent indiqués un profond mal-être, comme le mutisme, des insomnies, l'absentéisme scolaire, des explosions en pleurs sans motif apparent.
Le stade extrême de cette dépression peut déboucher brutalement sur le suicide. Trop de choses à gérer, les difficultés scolaires, les déceptions sentimentales, le conflit avec les parents, l' angoisse de l'avenir conduisent parfois à la volonté que tout s'arrête.

 

A lire aussi :
> Jeunes et alcool : les risques
> Les jeunes et l'alcool : que peuvent faire les parents ?
> Tout savoir sur la dépression
> Tentative de suicide : que faire après ?


publicité