publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Quand les adolescents broient du noir ! : Comment voir que l’ado va mal ?

Publié par : Elide Achille (21. juin 2012)

Publi-communiqué

Plus d’un adolescent sur deux a avoué, dans une enquête menée par Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer en 2005*, avoir déjà eu des problèmes importants avec lesquels il a dû vivre. Chez certains jeunes, ces difficultés peuvent déclencher ou réveiller un mal être ancien et les plonger dans une vraie dépression ou un comportement à risque.

Des symptômes d'un mal être qui interpellent

Les parents mais aussi les proches doivent se montrer vigilants. Plusieurs changements de comportement révèlent le désarroi de l’ adolescent :

> Agressivité

> Insomnie

> Repli sur soi

> Désintérêt pour ce que l’ ado appréciait

> Abandon d’activités

> Perte ou augmentation anormale d’appétit

> Fatigue

> Consommation excessive de tabac et/ou d’alcool

> Automutilation

> Usage de drogues

> Idées noires voire suicidaires.

« L'année dernière, une de mes amies s'est fait des scarifications sur le bras car elle avait un problème avec un garçon. Elle n'en a pas parlé tout de suite et a préféré se faire mal physiquement pour surmonter ça », indique Laure, lycéenne.

« Drogues, scarifications, coma éthylique... C'est ce que j'appelle la crise des limites et le passage à l'acte sur la question des limites. Aujourd'hui, les frontières entre générations sont plus floues qu'avant. Il n'y a pas assez de conflits. Les jeunes sont en quête de barrières, d'interdits, de règles et, en même temps, ils sont pris dans le désir des parents d'être plus libres, épanouis, de plus en plus assouvis », révèle le Docteur Xavier Pommereau, psychiatre.

* Enquête Ipsos Santé réalisée auprès de 803 adolescents âgés de 13 à 18 ans sous forme d’entretiens en face-à-face - 2005 et enquête Ipsos Santé réalisée auprès de 20 adolescents âgés de 13 à 18 ans ayant connu de gros problèmes ou ayant aidé un proche en difficultés sous forme d’entretiens individuels - 2005


publicité