publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ce qui inquiète les ados aujourd’hui : Leurs relations personnelles

Publié par : Elide Achille (13. septembre 2012)

Publi-communiqué

« Quand je me dispute avec mon copain, ça me tracasse beaucoup. Ça me prend la tête de m'énerver sur des broutilles ; je mets beaucoup d'énergie là-dedans », relate Clémentine, 18 ans.

Une inquiétude que partage Camille : « j'ai un petit copain depuis un an et demi et j'ai peur qu'il me quitte. J'en ai parlé avec mon médecin car ça m'angoissait énormément. Cette peur s'expliquerait par le départ de la maison de mon père quand j'étais petite ».

Quid des relations avec les parents ?
L’étude Ipsos Santé 2012 réalisée pour la Fondation Pfizer porte sur les différences entre les générations. Elle révèle de nombreux malentendus et incompréhensions entre les générations. « Je ne parle pas avec mon père, car il critique toujours tout : mes amis, mes sorties, mes goûts... C'est impossible de discuter avec lui », répond Clémentine.

L'avis de l'expert

« Les parents ne doivent pas sous-estimer les émotions et les sentiments de leurs enfants car ces derniers estiment que leurs problèmes personnels ou scolaires sont aussi importants que ceux de leurs aînés », révèle le Dr Caroline Thompson, thérapeute familial. « Les ados considèrent ce manque d'intérêt parental comme une marque de défiance ; ils pensent que leurs parents ne croient pas en leurs capacités, ce qui est très souvent faux ».

La Fondation Pfizer pour la santé de l’enfant et de l’ adolescent s’implique dans le soutien et la promotion de projets et d’actions destinés à conduire les jeunes à l'âge adulte dans les meilleures conditions médicales, sociales et sociétales possibles tout en privilégiant une approche de solidarité intergénérationnelle.

Les Forums Adolescences de la Fondation donnent, chaque année, la voix aux adolescents pour aborder des sujets qui les préoccupent.

Sources et notes :
- Etude qualitative et quantitative « regards croisés ados/adultes » Ipsos Santé menée auprès de 807 adolescents de 15 à 18 ans et de 822 adultes de 25 ans et plus interrogés Online, du 12 au 19 janvier 2012, pour le compte de la Fondation Pfizer.
- Daniel Marcelli,Guillemette de La Borie, Tracas d'ados, soucis de parents, Albin Michel, 2002.


publicité