publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

9 mythes sur le café : vrai ou faux ?

Publié par : Dorothee Gebele (22. juin 2017)

© Shutterstock

Impossible d'affronter une nouvelle journée sans votre tasse de café du matin. Un petit café après le lever à la maison, puis une deuxième en arrivant au bureau, et bien sûr, l'expresso après le déjeuner, pour bien tenir l'après-midi ...

Ce schéma vous paraît familier ? Alors sachez que n'êtes pas seul : les Français ADORENT le café !

Le café et, après l'eau et le jus, la boisson la plus consommée par les Français.*
Si 9 salariés sur 10 achètent des boissons dans un distributeur, dans 52% des cas du café.**

Mais alors, est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle d'être un adepte du café ? Il faut admettre que le café susctite souvent la controverse et que les mythes les plus variés entourent la boisson chaude préférée des Français.

Le café rend addict, aide à maigrir, déshydrate, ... Qu'en est-il vraiment ? Voici la vérité sur 9 mythes autour du café !

1. Le café aide à dégriser

© Shutterstock

Vous avez un peu abusé côté alcool ? Il existe ce vieux mythe selon lequel une tasse de café aiderait à dégriser plus rapidement. La vérité, c’est que le café n’a aucune incidence sur l'élimination de l'alcool dans l'organisme.

2. Le café inhibe la croissance chez les adolescents

© iStock

Encore un faux mythe que vous pouvez oublier sans crainte. Car à ce jour, aucun lien entre la consommation de café pendant l’adolescence et la taille corporelle n’a pu être établi scientifiquement. Si votre ado aime le café, il n’y a donc rien à dire contre une petite tasse de temps en temps…

3. Le café déshydrate 

© iStock

La légende selon laquelle le café éliminerait l'eau du corps a la vie dure. Et pourtant, les experts sont unanimes : si le café a un effet diurétique, ce dernier n’est que de courte durée. La perte d’eau suite à la consommation de café est en effet presque identique à celle provoquée par d’autres boissons.

4. L'expresso contient plus de caféine que le café filtre

© iStock

Il est vrai que l’expresso en soi contient un peu plus de caféine que le café filtre – mais seulement si l’on considère la teneur en caféine par millilitres. Fait est : dans une petite tasse d’expresso se cachent 45 milligrammes de caféine, alors qu’une bonne tasse de café filtre en contient environ 100 milligrammes…

5. Le café rend accro

© iStock

Avez-vous déjà essayé de renoncer au café ? Les grands consommateurs de café auront certainement du mal à se passer de leur boisson préférée, car leur corps s’est habitué à l’apport régulier de caféine. Mais on ne peut pas parler d’une addiction au sens médical. Loin de là.

6. Le café à la torréfaction foncée contient plus de caféine

© Shutterstock

On entend souvent que les grains de café à torréfaction foncée sont plus forts et plus riches en caféine. Mais ce n’est point le cas, au contraire ! Un café plus légèrement torréfié contient plus de caféine qu’un café à torréfaction soutenue, même si ce dernier a une saveur plus corsée, voire amère.

7. Le café est interdit pendant la grossesse

© iStock

Certes, la consommation de café n’est pas spécialement conseillée pendant la grossesse, mais elle n’est pas non plus proscrite : tout est une question de quantité. Une femme enceinte peut tout à fait se faire le plaisir d’une ou deux tasses de café par jour. Mais il est conseillé de ne pas aller au-delà de 3-4 tasses !

8. Le café peut causer des maladies, comme par exemple un cancer

© Shutterstock

Faux ! L’OMS a retiré le café de la liste des substances cancérigènes en 2016. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le café aurait même un effet protecteur face à certains cancers – à condition de ne pas le boire trop chaud. En revanche, il y aurait bien un lien entre une consommation excessive de café et des troubles cardio-vasculaires.

9. Le café aide à brûler les graisses et donc... à maigrir

© iStock

Certes, des substances contenues dans le café activent le système nerveux sympathique et peuvent favoriser la libération d’acides gras des dépôts graisseux. Le problème : dans ce processus, le corps ne brûle pas les graisses, il ne fait que les dissoudre. Pour perdre les kilos en trop, il ne suffit pas de boire du café, il faut aussi faire du sport !

* Ifop. Sondage réalisé en février 2016 auprès de 1002 personnes âgées de plus de 18 ans.
** Ifop. Sondage réalisé par un questionnaire en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) en août 2013.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Nutrition ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> 11 mythes sur l'alimentation
> L'eau : 15 mythes et faits
> Le thé, notre allié santé ?
> Grossesse : faut-il se méfier de la caféine ?
> Le café pour prévenir la maladie d’Alzheimer ?

Sources :

Communiqué de presse n° 244 de l'OMS du 15 juin 2016 : http://www.iarc.fr/

http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2016/pdfs/pr244_E.pdf  - See more at: http://www.cancer.be/nouvelles/l-oms-tranche-le-caf-n-est-pas-canc-rig-ne#sthash.fJBaUaen.dpufhttp://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2016/pdfs/pr244_E.pdf - See more at: http://www.cancer.be/nouvelles/l-oms-tranche-le-caf-n-est-pas-canc-rig-ne#sthash.fJBaUaen.dpuf
http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2016/pdfs/pr244_E.pdf  - See more at: http://www.cancer.be/nouvelles/l-oms-tranche-le-caf-n-est-pas-canc-rig-ne#sthash.fJBaUaen.dpuf

Le guide nutrition pendant et après la grossesse. Livret d'accompagnement destiné aux professionnels, disponbile sur le site : http://inpes.santepubliquefrance.fr

Wikoff, D., et al.: Systematic review of the potential adverse effects of caffeine consumption in healthy adults, pregnant women, adolescents, and children. Food and chemical toxicology: an international journal published for the British Industrial Biological Research Association (2017)

Jahanfar, S., Jaafar, S. H. Effects of restricted caffeine intake by mother on fetal, neonatal and pregnancy outcomes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 6. Art. No.: CD006965

EFSA NDA Panel: Scientific Opinion on the safety of caffeine. EFSA Journal 2015, Vol. 13, Iss. 5:4102, pp. 1-120 (2015)

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité