publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le lait : L’allergie aux protéines de vache

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. octobre 2014)

Celle-ci survient au cours de la première année de vie, chez les enfants qui présentent une atopie, c'est-à-dire qui ont génétiquement un risque d'allergie.

Cela peut se traduire par des manifestations cutanées comme de l'eczéma ou des problèmes digestifs. Les allergies alimentaires touchent 8 % des filles ou garçons de moins de 15 ans.

Les cas d'allergie aux protéines de lait de vache sont bien réels mais limités, et guérissent le plus souvent avant l'âge de 2 ans.
Chez les sujets confirmés allergiques, il faut supprimer tous les produits laitiers et les remplacer par des produits spécifiques prescrits par le médecin, et surtout pas par des jus de soja, jusqu'à la guérison. Le médecin réintroduira ensuite progressivement le lait dans l' alimentation de l'enfant et vérifiera qu'il est bien toléré.

Intolérance au lactose


L'intolérance au lactose, ou de façon plus simple, l'impression de mal digérer le lait, est un fait médical explicable. Ballonnements et problèmes intestinaux peuvent s'ensuivre. Ce n'est pas grave mais ce n'est ni confortable, ni agréable.

Le lait contient un sucre, le lactose, dont la digestion par l'organisme nécessite une enzyme, la lactase. Les nourrissons la possèdent, mais son activité décroît avec l'âge, entraînant chez certains sujets une difficulté à digérer le lactose.
Il faut alors consommer du lait en petites quantités, ou inclus dans des préparations culinaires, et surtout manger du fromage : il n'y a pas de lactose dans le fromage ou les yaourts car les bactéries se chargent de le digérer !

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité