publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le pruneau d'Agen : Ses propriétés nutritionnelles

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Concentré des éléments nutritifs de la Prune d'Ente, le pruneau d'Agen tire son énergie de sa richesse naturelle en glucides.

Les glucides, et encore des glucides

L'originalité et l'intérêt du pruneau en tant que fruit résident dans la composition et la proportion de ses glucides : il se compose de glucose, de fructose et d'un autre sucre dont la présence est importante : le sorbitol.

L'abondance de ce sucre associé à la présence de fibres entraîne peu de variations de l'index glycémique. Il faut savoir que 93 % de l'énergie apportée par le pruneau est d'origine glucidique !

45 % de ces glucides se présentent sous forme de glucose, monosaccharide rapidement assimilable et donc utilisable pour le cerveau.
25 % sous forme de fructose, le glucide caractéristique des fruits.
30 % de sorbitol, glucide rare dans le monde végétal qui a des fonctions stimulantes sur le fonctionnement de la vésicule biliaire et des intestins.

L'addition de ces trois glucides permet de disposer d'une énergie à la fois rapidement disponible et d'assimilation progressive. 100 kilocalories sont apportées par 4 pruneaux (50g), en comparaison une tarte aux pommes c'est 320 kcal, une barre chocolatée apporte 275 kcal.
L' « avantage énergétique » du pruneau d'Agen est qu'il ne contient pas de lipides.

Riche en fibres solubles et insolubles

La pectine (35 % environ) a la propriété de se gorger d' eau et permet avec la cellulose (20 %) une meilleure régulation du transit intestinal. Il faut savoir que 100 g de pruneaux (8 à 10 pruneaux) couvrent environ 60 % des apports nutritionnels conseillés (ANC)* par jour en fibres.

Composition en minéraux

Le pruneau contient une source importante de minéraux. En tête, le potassium, 100 g de pruneaux couvrent 100 % des ANC !
Le potassium est un minéral nécessaire au métabolisme des protides et des glucides, mais il a aussi un rôle de prévention des maladies cardio-vasculaires en limitant l' hypertension artérielle. Les personnes souffrant d'insuffisance rénale ou prenant certains médicaments antihypertenseurs devront limiter leur consommation de pruneaux, et en parler à leur médecin ou diététicien.

La présence du magnésium dans le pruneau, permet de participer aux activités biologiques cellulaires, à la contraction musculaire et, avec le calcium, à la conduction nerveuse. Chez l'enfant, il est essentiel à la croissance.
Le pruneau est une source importante de magnésium : avec 45 mg/100 g soit 13 % des apports nutritionnels conseillés (ANC). Une raison de plus pour le consommer dès le matin au petit déjeuner pour bien commencer la journée !

Le bore vient compléter cette source de minéraux, c'est un minéral rare, il joue un rôle important dans l'ossification : 50 g de pruneaux (4 à 5 pruneaux) couvrent 100 % des ANC.

Le zinc et le fer sont également présents. Le zinc stimule les défenses immunitaires et le fer intervient dans la constitution de l'hémoglobine contenue dans les globules rouges et dans l'oxygénation des tissus.

Riche en vitamines

La vitamine C présente dans les pruneaux, permet une meilleure assimilation du fer. En France, le statut en fer de la femme en âge de procréer ou de la femme enceinte est encore insuffisant. A ce titre, le pruneau peut donc être un fruit à privilégier chez les femmes.

Parmi les nombreuses vitamines contenues dans le pruneau, certaines sont en quantité appréciables comme la vitamine E : 8 pruneaux couvrent 20 % des ANC.
Cette vitamine a la faculté de protéger les tissus et protège du vieillissement et en particulier du vieillissement cérébral.

La provitamine A ou béta- carotène, appartenant à la famille des caroténoïdes, est un précurseur de la vitamine A. Elle est impliquée dans la synthèse des pigments de la vision, et permet la prolifération et la différenciation des cellules pendant la vie embryonnaire.

Propriétés anti-oxydantes

Le pouvoir antioxydant du pruneau d'Agen s'explique par l'alliance de la vitamine E, de la provitamine A et des polyphénols (les tanins et les flavonoïdes). Cette synergie agit contre les agressions des radicaux libres. Cette mesure peut être quantifiée par un score appelé score ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) mis au point en 1999 par le ministère américain de l'agriculture. Ainsi, une analyse a été menée sur des fruits et légumes, et a montré que le pruneau, avec un score de 5770, arrive devant le raisin sec qui affiche un score de 2830.

Reconnu pour ses vertus anti-oxydantes recherchées notamment en cancérologie, le pruneau fait partie des aliments dits « fonctionnels ». Il occupe une place importante en se plaçant après la tomate (riche en lycopène) ,et les brocolis (riches en indoles et en composés soufrés).

Le pruneau possède également une action protectrice vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires et se classe après l'ail (grâce au sélénium et la prostaglandine PGA1 réputée hypotensive).

A voir : Le top 20 des aliments les plus nutritifs

A lire aussi : 
> Sport et alimentation : avoit les bonnes bases
> Les aliments riches en fibres
> 18 conseils pour une alimentation équilibrée

 
Pour en savoir plus :

www.pruneau.fr.
Afssa.

Et pour des recettes à base de pruneaux chez Marmiton.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité