publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le sucre : Un carburant pour le cerveau et les muscles

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. mars 2013)

Le cerveau est quasiment exclusivement dépendant du glucose, seul glucide qui passe du sang vers notre cerveau. Nos neurones en ont besoin continuellement, tout comme l'oxygène. En effet, les réserves en glucose du cerveau ne dépasseraient pas les dix minutes !

On estime qu'un cerveau adulte consomme environ 140 grammes de glucose par jour, ce qui représente jusqu'à la moitié du total des glucides alimentaires que l'on ingère. Et plus l'activité mentale sera intense, plus nos besoins en glucose seraient importants.

Il en est de même pour l'activité physique : notre corps stocke de l'énergie provenant des glucides sous forme de glycogène (capital énergétique disponible rapidement à base de glucose) dans le foie et les muscles, mais celle-ci est limitée. L'épuisement de ces ressources est la principale cause de fatigue qui peut survenir pendant une activité physique de longue durée. Cela explique qu'il est donc recommandé de boire, et de consommer des aliments riches en glucose : fruits secs, bananes, morceau de sucre...

Sucre et obésité


Plusieurs études épidémiologiques ont révélé une relation inverse entre les apports en saccharose et l' indice de masse corporelle (IMC), ainsi qu'entre les apports en saccharose et les apports totaux en matières grasses.

Ainsi, les personnes qui consomment une grande partie de leurs besoins énergétiques sous forme de sucre sont généralement moins en surpoids que celles qui en consomment un faible pourcentage. D'autant que les gros consommateurs de sucre ont souvent tendance à manger moins gras.

Malgré tout, il ne faut pas oublier qu'une surconsommation de sucre peut entraîner à terme une prise de poids. Et de manière générale, les nutritionnistes recommandent de préférer les sucres à index glycémique bas (légumineuses, abricot, riz complet) que des sucres à index glycémique élevé (comme un morceau de sucre).

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité