publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Caryotype: Quelle cellule pour un caryotype ?

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (14. mai 2012)

En principe, toute cellule possédant un noyau (contenant les gènes) et capable de divisions cellulaires pourrait être potentiellement désignée pour effectuer un caryotype. C'est pourquoi les globules rouges et les neurones ne sont jamais choisis. Les globules rouges sont des cellules du sang qui n'ont pas de noyau et les cellules neuronales ne se divisent pas de la même façon que les autres cellules.

Chez un enfant, un caryotype réalisé à partir de cellules sanguines ( globules blancs) est proposé en cas de malformations des organes ou un retard mental ou de croissance.

Durant la grossesse, les indications du caryotype chez un foetus sont : l'existence de certaines anomalies à l' échographie chez le foetus, l'existence d'une anomalie chromosomique chez un des parents, un antécédent d'enfant ou de foetus avec une anomalie chromosomique pour le couple, des dosages biologiques anormaux (marqueurs sériques dosés au premier ou au deuxième trimestre de grossesse associé à l'âge de la mère). Le gynécologue, en proposant une amniocentèse, a pour finalité de prélever des cellules du foetus à partir desquelles on fera un caryotype.

Le caryotype peut également être réalisé à partir d'un prélèvement de moelle osseuse ou d'une biospie ganglionnaire (par exemple, dans les cancers touchant les cellules du sang appelées les leucémies). L'identification des anomalies chromosomiques dans les cellules cancéreuses constitue une aide au diagnostic de la maladie, permet de préciser le pronostic de la maladie, d'adapter et de suivre l'efficacité du traitement (disparition de l'anomalie chromosomique après traitement). Bref, le caryotype est un moyen (parmi d'autres) de donner aux patients souffrant d'un cancer, des traitements ciblés.



publicité