publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Créatinine : la créatinine élevée

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. février 2016)

A noter : avec l'âge, il est normal que les reins fonctionnent moins bien, avec donc une créatinine élevée dans le sang, et une baisse de la clairance de la créatinine.

Les médecins prescrivent assez régulièrement chez leur patient un dosage de la créatinine. Car un mauvais fonctionnement des reins peut-être très grave de conséquence. Par ailleurs, de nombreux médicaments altèrent la fonction rénale, et certains médicaments ne pourront être donnés quand les reins fonctionnent mal.

La créatinine dans le sang est conisdérée comme trop élevée au-dessus de 110 micromoles/l, ou 13 mg/l. Il convient tout de même de relativiser ce résultat, en fonction de la corpulence de la pesronne, de son âge, etc.

Le dosage de la créatinine est donc un premier moyen d'explorer le fonctionnement des reins. Si le résultat est élevé, et surtout si le débit de filtration glomérulaire est abaissé, le médecin demande d'autres analyses plus précises. En cas d'atteinte rénale, le médecin généraliste vous adressera chez un spécialiste des reins : un néphrologue.

La classification de l'évolution et de la gravité d'une maladie rénale chronique se fait en différents stades. C'est la valeur du débit de filtration glomérulaire (DFG) qui compte, et qui est exprimée en ml/min/1,73 m

Plus cette valeur est basse, plus le problème rénal est important. En-dessous d'un DFG de 15, il existe une insuffisance rénale terminale nécessitant la mise en place de dialyse.

Voici la classification des stades d'évolution de la maladie rénale, en fonction du débit de filtration glomérulaire, établie par la Haute Autorité de Santé : 

Stade
DFG (ml/min/1,73 m2)
Définition
1 > 90 Maladie rénale chronique* avec DFG normal ou augmenté
2 Entre 60 et 89 Maladie rénale chronique* avec DFG légèrement diminué
3A Entre 45 et 59 Insuffisance rénale chronique modérée
3B Entre 30 et 44 Insuffisance rénale chronique modérée
4 Entre 15 et 29 Insuffisance rénale chronique sévère
5 < 15 Insuffisance rénale chronique terminale

*Avec marqueurs d'atteinte rénale : albuminurie, hématurie, leucocyturie, ou anmalaies morphologiques ou histologiques, ou marqueurs de dysfonction tubulaire, persistant plus de 3 mois (et à deux ou trois examens consécutifs).

Quels symptômes peuvent révéler la créatinine qui augmente ?

En fait au début... aucun ! A un stade précoce de l'insuffisance rénale (et lorsque la créatininémie commence à s'élever), on souffre d'aucun symptôme particulier. Les reins commencent à être "fatigués", mais l'organisme ne manifeste généralement aucun problème.

A un stade avancé de la maladie rénale, quand la créatinine s'élève et quand la filtration glomérulaire diminue, le patient est fatigué, souffre d'hypertension artérielle, de rétention d'eau, de surpoids, de problèmes cardiaques, de troubles cognitifs, etc.

Prévenir une insuffisance rénale

Il est important de préserver la santé de ses reins, en commençant par contrôler régulièrement leur fonctionnement par le dosage de la créatinine, mais aussi en évitant d'exposer les reins à certains produits toxiques : attention en particulier à certains médicaments, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens !

Prenez garde à l'automédication et si vous avez un début d'insuffisance rénale, n'hésitez pas à le signaler à votre médecin s'il doit vous prescrire des médicaments.

Si vous souffrez d'hypertension artérielle ou de diabète, suivez bien votre traitement. Ces pathologies mal soignées sont à haut risque pour la santé des reins.

Enfin, pensez à boire de l'eau régulièrement.



publicité