publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dépistage du cancer du côlon

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. mars 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

Le cancer colorectal est une tumeur maligne qui se développe à partir de la muqueuse du côlon (ou gros intestin), ou du rectum. En effectuant un dépistage, c'est-à-dire en détectant un cancer (assez souvent à un stade précoce), les chances de guérison augmentent fortement, et les traitements proposés sont moins lourds.

Lorsque le cancer est diagnostiqué au stade 1 (c'est-à-dire à une stade très précoce), les chances de guérison augmentent fortement.

Les personnes concernées

Après 50 ans, le risque d'être touché par la maladie augmente ; aussi chez les hommes et les femmes, il est recommandé d'effectuer un test de dépistage, tous les deux ans, et jusqu'à 74 ans.

Cette démarche vise à détecter, au plus tôt, en l'absence de symptômes, des lésions susceptibles d'êtres cancéreuses ou d'évoluer vers un cancer. Le dépistage peut être effectué de deux manières : dans le cadre d'une programme organisé par les autorités sanitaires, ou alors dans le cadre d'une démarche individuelle de la part du médecin ou du patient.

Voir aussi la vidéo :

Explication cancérologie

Un dépistage spécifique


Certaines personnes sont plus exposées au cancer du côlon que d'autres. Chez celles-ci, un dépistage spécifique doit être mis en place. Le gastro-entérologue recommande chez elles une surveillance particulière, avant l'âge de 50 ans :

  • Si dans la famille, un proche a été atteint d'un cancer colorectal avant 65 ans ou si les deux parents en ont été atteints,
  • Si on souffre, ou si on a souffert d'une maladie inflammatoire chronique (rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn),
  • Si on a déjà été victime d'un premier cancer colorectal ou d'un adénome de plus d'un centimètre,
  • Si on fait partie d'une famille atteinte du syndrome de Lynch ou d'une Polypose Adénomateuse Familiale (PAF).

 



publicité