publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dépistage du cancer du sein : En cas de dépistage positif

Publié par : Dr. Ada Picard (11. octobre 2016)

Un dépistage positif ne signifie nullement que vous êtes touchée par un cancer du sein, cela indique qu'à la radiographie, il existe des images qui méritent d'autres investigations. Une nouvelle mammographie peut être effectuée, parfois une échographie ou une IRM. Mais pour être certain du diagnostic, un prélèvement (une biopsie) sera peut-être nécessaire.

Si ces examens amènent à un diagnostic de cancer, la patiente sera orientée vers une équipe pluridisciplinaire avec des soignants spécialisés en cancérologie pour une prise en charge personnalisée.

A partir de quel âge ?

Là est toute la question. Le dépistage organisé commence à partir de 50 ans. Or, on estime qu'environ 20% des cancers du sein surviennent avant cet âge. Ce qui représente un nombre non négligeable, rapporté aux 54 000 nouveaux cas de cancers du sein diagnostiqués chaque année en France.

Des femmes et des associations de patientes demandent que ce dépistage se fasse donc plus tôt. Le problème est qu'avant 50 ans, cet examen fait de manière systématique ne permettrait pas de faire baisser le taux de mortalité par cancer du sein. Par ailleurs, la répétition des radiographies des seins n'est pas aussi anodine que cela. Et chez une femme de moins de 50 ans, les seins sont généralement plus denses et donc plus difficiles à analyser à la mammographie. La plupart des experts restent donc en faveur d'un dépistage généralisé à partir de 50 ans.

Pourtant, de nombreuses femmes effectuent à titre individuel ce dépistage avant l'âge de 50 ans. A côté de ce dépistage organisé, chaque femme peut en effet réaliser un dépistage individuel. Ce qui signifie : consulter son médecin tous les 6 mois. Ce dernier délivrera, s'il le juge nécessaire après l'examen des seins, une prescription pour effectuer une mammographie de dépistage du cancer du sein.En particulier, un dépistage avant 50 ans est recommandé aux femmes qui présentent un facteur de risque particulier (antécédents de cancer ou cas de cancer au sein de la famille). Par ailleurs, l'auto-palpation des seins est également conseillée à toutes les femmes, quelque soit leur âge.

Une chose est certaine, les femmes qui ont dans leur famille proche, une mère, une soeur... qui ont souffert d'un cancer du sein, doivent se faire suivre plus attentivement.

Si un cancer du sein s'est déclaré dans la famille chez une femme de moins de 50 ans, un avis dans une consultation d'onco-génétique peut être nécessaire pour les femmes de la même famille.
Et un dépistage du cancer du sein pourra être effectué de manière assidue. Dans tous les cas, il faut commencer à en parler avec son médecin traitant.

Voir l'interview vidéo du Pr Agnès Buzyn, présidente de l'Inca.

Dépistage du cancer du sein: vidéo



publicité