publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Echographies et échodopplers : les échographies en gynécologie-obstétrique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. janvier 2013)

Plusieurs échographies sont demandées au cours de la grossesse et le bébé est "photographié" au cours de son développement in utero, au grand bonheur des parents.
L'échographie obstétricale est en fait effectuée pour étudier le foetus, son développement, son activité cardiaque, ses mouvements, pour rechercher d'éventuelles malformations. Il faut penser à bien boire avant de passer l'examen, pour que la vessie soient pleine pour permettre une parfaite transmission des rayons ultra-sons.

En gynécologie, des échographies sont souvent prescrites pour visualiser les organes génitaux, les ovaires par exemple à la recherche d'un kyste, pour visualiser l'utérus à la recherche d'un fibrome, ...
On peut utiliser soit une sonde abdomino-pelvienne que le médecin passe sur la peau du ventre, soit une sonde vaginale introduite dans le vagin, ce, pour mieux visualiser les ovaires et les trompes par exemple.

Voir aussi cette vidéo sur l'échographie :

Echographie: vidéo

Pour examiner les artères, les veines et le coeur


L'échographie a une place importante, elle est couplée au Doppler.
Autant l'échographie permet de visualiser des structures anatomiques statiques, autant le Doppler étudie des images dynamiques telles que la vitesse ou le sens de circulation sanguine, la lumière des vaisseaux et des cavités cardiaques sont bien visualisées et on peut distinguer des dilatations, des rétrécissements, des obstacles sur le trajet sanguin.
La vitesse du sang peut être objectivée par le doppler continu qui donnera un son, par le doppler pulsé qui la traduira par une courbe ; le doppler couleur couplé à l'échographie permettra d'obtenir des images avec les vaisseaux colorés en rouge, bleu ou jaune.

Par exemple, cet examen est intéressant pour étudier les veines des membres inférieurs et faire le bilan d'une insuffisance veineuse ou d'une thrombophlébite avant d'accomplir éventuellement un geste chirurgical thérapeutique : l'échographie permet de visualiser les parois veineuses, l'état des valvules, d'objectiver la présence d'un caillot de sang, sa situation, sa taille... l'écho-doppler affine l'examen et permet de diagnostiquer une insuffisance de la fonction valvulaire et une stase sanguine.

L'échographie est aussi indiquée pour étudier les artères de l'organisme : comme pour les veines, il est possible de visualiser leurs parois et l'intérieur de l'artère : de mettre en évidence un épaississement de la paroi, la présence d'une plaque d'athérome, ou d'analyser la taille et la forme d'un anévrisme... on étudie ainsi les artères des membres, l'aorte, la carotide, certaines artères du cerveau, etc.

L'échographie cardiaque visualise les cavités et le muscle du coeur, elle permet de mettre en évidence une éventuelle insuffisance valvulaire ou un rétrécissement à leur niveau, l'écho-doppler visualisera par exemple une anomalie du jeu des valvules cardiaques, des cavités cardiaques qui se remplissent mal, un muscle cardiaque hypertrophié...

A lire aussi :

> Les échographies semaine par semaine pendant la grossesse
>
Les échographies de la grossesse expliquées en vidéo !



publicité