publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Gamma GT : Pourquoi demander ce dosage ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. août 2015)

Le plus souvent, le dosage des Gamma GT dans le sang fait partie de la batterie des examens sanguins assez souvent demandé de manière preesque systématique, lors d'un bilan de routine. Ou bien il s'agit d'une première exploration dans un contexte qui laisse supposer une anomalie, une maladie hépatique.

Précision sur la prise de sang : elle ne s'effectue pas nécessairement à jeun, mais c'est mieux pour la fiabilité des résultats.

Gamma GT et alcool


Le taux de Gamma GT, n'est pas le dosage sanguin le plus fiable pour la détermination de l'alcoolisme, puisque de nombreux facteurs pathologiques et médicamenteux sont susceptibles de le faire grimper ; le dosage du CDT (Carbohydrate Déficient Transferrin) dont le taux est lié avec une grande spécificité à la prise continue d'alcool, est plus adapté.

En cas de Gamma GT élevé, et de suspicion d'alcoolisme, si le dosage du CDT s'avère normal, on peut exclure formellement l'alcoolisme.

Hypergammagétémie de détermination inconnue
Dans 5 à 10 % des cas, on constate un taux de Gamma GT élevé qui sera déclaré sans cause connue. En effet, après toutes les explorations (IRM, scanner...) et examens possibles, aucune explication ne pourra être donnée. Ce taux reste élevé en permanence.

À savoir : Pour revenir à un taux normal, après détermination de la cause, il faut compter quelques semaines. La phytothérapie dispose de plusieurs plantes capables de régénérer et de protéger la cellule hépatique, d'améliorer son fonctionnement objectivé par une baisse des Gamma GT, c'est le cas par exemple du desmodium. Néanmoins, ne vous lancez pas dans l'automédication : consultez un médecin spécialiste.

Auteur : Hélène Hodac
Consultant expert : Dr Nicolas Zamaria, médecin biologiste.

Source et notes : Annales du contrôle national de qualité des analyses de biologie médicale, afssaps, mars 2012.



publicité