publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hématies : Nombre, formes, NFS...

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Les hématies ont une forme de disque de 7,5 microns de diamètre.

N'ayant pas de noyaux, cette cellule a un aspect creux, translucide au centre.

On peut étudier leur nombre, leur forme en effectuant une prise de sang, et plus précisément en demandant un numération de formule sanguine (NFS). On connaîtra alors aussi le taux d'hémoglobine (Hb) contenu dans les globules rouges.

Normalement, le nombre d'hématies est compris entre 4,5 et 5,5 millions/mm3 (chiffres légèrement plus élevés chez l'homme que chez la femme).

L'hémoglobine est normalement comprise entre 14 et 17 g/100 ml, chez l'homme. Un peu moins chez la femme.

On mesure aussi le volume globulaire moyen des hématies (VGM), permettant d'apprécier leur volume. Normalement, VGM : entre 80 et 97 fl.

Mais aussi le TCMH (Teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine), normalement compris entre 27 et 32 pg.

Et le CCMH (Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine) est compris entre 32 et 36 g/dl.

Ces valeurs permettent d'affiner le diagnostic en cas d'anomalie.

Valeurs limites

En baisse... anémie
Quand le nombre d'hématies est en baisse, une anémie survient. Elle s'évalue surtout par le taux d'hémoglobine.

Cette baisse survient bien sûr en cas de saignement, de certaines infections, de maladies hématologiques, de certains cancers, d' insuffisance rénale, etc. Une diminution des nombres d'hématies se constate aussi lors de la prise de certains médicaments, en particulier des anti-cancéreux (chimiothérapie).

Les signes d'une anémie sont la fatigue, une pâleur de la peau et des muqueuses (intérieur de la paupière), des infections à répétition.

Des examens complémentaires peuvent être réalisés pour connaître l'origine de l'anémie.

Anomalies de forme, de volume, de coloration
Les hématies peuvent être de taille anormale : trop petites (microcytes) ou trop grosses (macrocytes). C'est le cas dans certaines anémies.

Dans d'autres maladies, leur forme peut varier, avoir l'aspect d'une faucille (en cas de drépanocytose), d'un bâtonnet...

D'autres fois, les hématies peuvent contenir des inclusions anormales, avec des granulations par exemple en cas de paludisme. La coloration des hématies peut être aussi modifiée dans certaines affections.

Enfin, autre situation anormale : la présence de sang et donc d'hématies dans les urines, le sperme ou dans les selles. Une coloration rouge permet d'être alerté. Mais d'autres fois, cette recherche se fait par des examens spécifiques.

A lire aussi nos dossiers :
> Le groupe sanguin
> Les leucocytes
> Les plaquettes

Source : Lecture critique de l'hémogramme, valeurs seuils à connaitre comme probablement pathologiques, et principales variations non pathologiques - recommandation professionnelle. HAS 1997.



publicité