publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

IRM : Lire les consignes avant de passer une IRM

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. juillet 2014)

Les femmes enceintes doivent prévenir de leur état, même si la grossesse n'est pas une contre-indication. Il est indispensable de déposer tous les objets métalliques (bijoux, lunettes, prothèses, piercings...) avant d'entrer dans la salle d'examen à cause de la présence du champ magnétique.
Les personnes qui ont fait de la soudure, même une seule fois dans leur vie, doivent passer une radiographie des orbites à la recherche de corps étranger métallique dans les yeux. S'il en existe, l'IRM sera contre-indiquée tant que le corps étranger sera présent.
Les personnes porteuses de stimulateur cardiaque, de pompe... doivent le signaler.

Toutes ces consignes sont affichées dans les salles d'accueil, envoyées avec les courriers avant l'examen, et le personnel prend soin d'informer tous les patients et de poser les questions adéquates au moment de l'examen.

En général, le patient après l'examen rencontre le médecin qui a pratiqué l'IRM, celui-ci lui explique globalement ce qu'il a pu voir mais un examen plus approfondi des images est nécessaire pour conclure et un compte-rendu définitif sera adressé au médecin prescripteur de l'IRM.

Les IRM sont indiquées dans de nombreuses maladies


Une IRM peut être demandée pour rechercher la cause d'une douleur d'une articulation : épaule, genou, pied... ou celle d'une impotence fonctionnelle quand les autres examens radiologiques n'ont pas été concluants.
On utilise cet examen d' imagerie médicale pour visualiser les organes du thorax : coeur, poumons, et de l'abdomen : foie, rate, gros vaisseaux...
Les organes du petit bassin sont aussi explorés par l'IRM : les organes génitaux masculins, féminins, l' appareil urinaire, le colon sigmoïde et le rectum sont bien visualisés et il est possible de localiser exactement une éventuelle tumeur, de connaître sa taille, sa nature, son retentissement sur les organes voisins...
L'exploration de la colonne vertébrale et de la moelle épinière par l'IRM est un examen de choix. Elle permet par exemple de diagnostiquer et évaluer une hernie discale et de poser l'indication d'une intervention chirurgicale ou non.



publicité