publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Leucocytes - les globules blancs : les leucocytes sont trop bas

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Quand les leucocytes sont bas, on parle en terme médical de leucopénie. Une prise de sang est nécessaire pour connaître le nombre de nos leucocytes. A l'état normal, on compte entre 3 et 10 x 109/l (soit 3 000 et 10 000 leucocytes/mm3 - ou ml). On considère qu'il y a une leucopénie sous 3,5 x 109/l - à noter qu'il peut y avoir de légère différence selon le laboratoire d'analyses.

Quand les leucocytes sont trop bas, différentes raisons peuvent être évoquées. Il est difficile à la lecture d'une prise de sang de poser un diganostic tant les causes d'une baisse de leucocytes sont diverses...

En fait, les causes seront évoquées en fonction des taux des différentes familles de golbules blancs (voir chapitre précédent) et des autres cellules sanguines. Par exemple, si seuls la famille des polynucléaires neutrophiles est touchée, on parle de neutropénie, si les lymphocytes sont concernés, on parle de lymphopénie. Si toutes les familles cellulaires sont touchées, on parle de pancytopénie.

Ce qui met aussi le médecin sur la voie du diagnostic est l'examen clinique du patient. Il recherche la présence éventuelle d'une rate augmentée de volume, de ganglions plus gros... Le patient a-t-il de la fièvre ? Des examens complémentaires peuvent être réalisés, le plus spécifique est le myélogramme (qui analyse l'intérieur de la moelle osseuse où sont fabriquées les cellules sanguines).

> Des médicaments : une leucopénie peut s'observer après certains traitements. Des médicaments peuvent en effet détruire des globules blancs, comme cela est le cas lors d'une chimiothérapie. Après la prise du traitement, il faut attendre plusieurs jours pour que de nouveaux leucocytes soient fabriqués par la moelle osseuse, et passent dans la circulation sanguine.

D'autres médicaments risquent de provoquer de façon accidentelle une atteinte des globules blancs : antibiotiques, anti-inflammatoires (phénylbutazone), barbituriques...

Quand le médecin constate qu'un patient a un taux bas de leucocytes dans le sang, le médecin pose des questions sur la prise éventuelle d'un médicament. A noter que certains médicaments touchent davantage certaines familles de leucocytes : les corticostéroïdes par exemple risquent d'altérer surtout les lymphocytes.

> Des infections : les traitements ne sont pas les seuls éventuels responsables d'un taux bas de leucocytes. Dans certaines infections, le nombre de globules blancs peut aussi diminuer. Certaines infections bactériennes (comme la fièvre typhoïde) ou parasitaires (paludisme) peuvent faire baisser le nombre de leucocytes (polynucléaires neutrophiles).

En cas d'infection à VIH, les médecins surveillent particulièrement le nombre de lymphocytes T4 qui sont détruits par le virus.

> Des maladies spécifiques : des pathologies hématologiques comme une fibrose médullaire, une aplasie médullaire, un lymphome, une leucémie aiguë peuvent entraîner une baisse des leucocytes. C'est alors généralement un médecin hématologue qui prend en charge le patient.



publicité