publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Lymphocytes : Baisse du nombre de lymphocytes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. août 2013)

Leur nombre baisse dans de nombreuses affections, comme un problème de moelle osseuse (aplasie médullaire). Mais aussi en cas de certaines infections virales ou bactériennes, en cas de syndrome d'immunodéficience, et en particulier de Sida, où le nombre de lymphocytes baisse (comme les lymphocytes T4 ou CD4). On parle de lymphopénie (au-dessous de 1 000/mm3).

Une malnutrition importante peut engendrer un déficit en lymphocytes. Ainsi qu'une insuffisance rénale sévère.

La prise prolongée de cortisone peut aussi faire baisser les lymphocytes, tout comme les médicaments de chimiothérapie, des anticorps monoclonaux, la radiothérapie, etc.

Le nombre de lymphocytes peut également diminué dans des affections neurologiques : syndrome de Guillain-Barré, la sclérose en plaques... ou encore dans certains lymphomes.

Hausse des lymphocytes


Leur nombre augmente aussi dans de nombreuses affections : des maladies infectieuses, surtout virales. Mais aussi en cas d'infections bactériennes, comme la tuberculose, une syphilis.

En cas d'augmentation du nombre de lymphocytes, on parle de lymphocytose (au-dessus de 4 000/mm3).

Une lymphocytose survient aussi de façon aigu, en cas d' accident cardiaque, de traumatisme.

Quand le nombre des lymphocytes reste élevé et en fonction d'autres symptômes, des pathologies plus graves peuvent être envisagées, comme un lymphome, une leucémie lymphoïde, une leucémie promyélocytaire, un myélome multiple, etc.

Bien entendu, en fonction de l'anomalie constatée et de l'apparition de symptômes spécifiques, des examens complémentaires peuvent être envisagés (examen d' imagerie médicale, autres examens sanguins, ponction de la moelle osseuse...).

Le médecin généraliste va interpréter la numération de de formule sanguine (NFS) et le nombre de lymphocytes. En cas de problème important, l'avis d'un hématologue est indispensable.

Sources :
> Aplasies médullaires, Protocole national de protocole et de soins pour une maladie rare, Guide Affection longue durée, HAS, 2009.
> C. Ménard. Le développement lymphocytaire, Université de Rennes. 2009.



publicité