publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Plaquettes : Variation du nombre de plaquettes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Leur nombre peut être augmenté ou diminué.

Quand leur nombre est augmenté, on parle de thrombocytose. Cela peut se produire en cas d'infections, de syndrome inflammatoire, d'anomalie de la moelle osseuse... Une élévation anormale du nombre de plaquettes peut engendrer des hémorragies, mais aussi des thromboses.

Quand leur nombre est abaissé, on parle de thrombopénie. Cela s'observe en cas de cirrhose alcoolique ; de maladies des plaquettes, de la prise de certains médicaments, comme l'héparine ; d'anomalie de la rate ; mais aussi de la moelle osseuse ; en cas de maladie immunitaire, etc. En fait, cette thrombopénie peut être primaire (liée à une anomalie touchant les plaquettes elles-même), comme le purpura thrombopénique idiopathique. Ou bien secondaire à une autre maladie, comme une thrombopénie liée une trop grande consommation d' alcool.

En cas d'anomalies du nombre de plaquettes, d'autres explorations sont souvent nécessaires pour en connaître la cause exacte. Il est alors généralement indispensable d'aller consulter un hématologue. Parfois la prise en charge doit se faire dans l' urgence si les risques d'hémorragie, ou de thrombose sont majeurs.

En cas de nombre très bas de plaquettes (engageant le pronostic vital du patient - risque d'hémorragie), celui-ci peut être transfusées. Ces transfusions de plaquettes peuvent être nécessaires pour des malades dont la moelle osseuse fonctionne mal, si le patient reçoit une chimiothérapie...

A noter que les poches de plaquettes collectées (lors d'opérations de don du sang) sont fragiles et ne se gardent que 5 jours. D'où l'importance de donner son sang... de nombreux malades en ont besoin.

 

A lire aussi : 
> Les globules rouges (hématies)
> Les globules blancs (leucocytes)
> Groupe sanguin : ce qu'il faut savoir

Source : Site Etablissement français du sang, 2013.



publicité