publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ponction lombaire : Comment s'effectue une ponction lombaire ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. janvier 2013)

Elle se pratique toujours en milieu hospitalier, pour une question d'aseptie et de surveillance post-ponction.

Le patient est assis ou allongé sur le côté, le dos devant être le plus arrondi possible afin de faire ressortir la colonne vertébrale. Le médecin introduit l'aiguille après avoir endormi (par une petite anesthésie locale), puis aseptisé la zone de ponction située dans la région sacro-lombaire basse (bas du dos). S'il y a urgence, comme dans le cas d'une suspicion de méningite bactérienne, on remplace l'anesthésiant par l'inhalation d'un gaz hilarant. Cela fonctionne très bien chez les enfants.

A noter : les médecins disposent d'aiguilles très fines « à bout mousse », arrondis. Elles limitent la douleur, les saignements et les maux de tête. En revanche, on ne peut les employer sur des colonnes vertébrales pétries d' arthrose, trop dures pour ces aiguilles.

Ponction lombaire: vidéo

Effets secondaires de la ponction lombaire


On parle de « syndrome post ponction lombaire », principalement des maux de tête. C'est pourquoi on vous demande de rester allongé pendant au moins quatre heures après la ponction, afin de limiter la survenue et l'intensité des douleurs.

Il existe aussi toujours un risque d'infection lié à la pratique de la ponction elle-même (risque nosocomial), mais il est très faible.



publicité