publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le cycle menstruel

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. décembre 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

Les cycles menstruels commencent à la puberté et se terminent à la ménopause. Ils correspondent à l'ensemble des phénomènes physiologiques qui préparent l'organisme féminin à une éventuelle fécondation.

En général, la durée d'un cycle menstruel est de 28 jours, mais il n'est pas toujours régulier et peut être plus long ou plus bref. Il peut varier d'une femme à l'autre, et les émotions fortes comme les voyages peuvent également jouer un rôle dans la durée du cycle.

Le cycle menstruel est contrôlé par des hormones.
Les règles (ou les menstruations) sont la manifestation la plus visible du cycle, c'est la période des pertes de sang. Par convention, le premier jour des règles correspond au premier jour du cycle.
Il existe deux phases dans le cycle menstruel : la phase folliculaire et la phase lutéale.

La phase folliculaire

C'est la première partie du cycle. Elle correspond à la croissance d'un follicule (contenant l'ovocyte) dans un ovaire, jusqu'à l'ovulation. Cette première phase du cycle menstruel débute à la fin des règles et dure environ 10 jours, du 4ème au 14ème jour. Au 14ème jour, c'est l'ovulation : un follicule qui arrive à maturité, va produire un ovule qui va sortir de l'ovaire. A la naissance, chaque femme a environ 500 000 ovocytes (ou ovules) dans les ovaires : la plupart vont s'atrophier et disparaître. 450 seulement vont mûrir, et être ovulés (un par cycle menstruel).

La phase folliculaire se caractérise par la sécrétion d'oestrogènes qui sont produits par les follicules ovariens. Cette sécrétion hormonale augmente progressivement jusqu'au 12ème ou 13ème jour et baisse ensuite.

L'hormone FSH (hormone folliculo-stimulante), qui est une hormone hypophysaire (provenant de la base du cerveau), agit sur les ovaires : elle va stimuler les follicules ovariens pour assurer leur développement, et pour que l'un d'entre eux devienne mature.

L'ovulation va être provoquée par l'augmentation de sécrétion de l'hormone FSH, associée au pic de sécrétion de LH (Luteinizing hormone - autre hormone hypophysaire).

Lors de cette phase et tout au long du cycle menstruel, la muqueuse utérine s'épaissit : elle passe de 0,5 mm à la fin des règles, à 3 mm au moment de l'ovulation.

         > Pour en savoir plus : lire notre dossier complet sur la phase folliculaie

 

Auteurs : Laëtitia Demma et Dr Nicolas Evrard.


publicité