publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les testicules : Le testicule non descendu

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (20. octobre 2015)

Le testicule non descendu est aussi appelé testicule ectopique, ou cryptorchidie. Cela signifie qu’il n’est pas à sa place « normale », dans la bourse. « Il n’est pas descendu », car en fait le testicule est plus haut dans l’abdomen. Au cours de la formation et le développement du fœtus, les testicules qui apparaissent initialement dans l’abdomen (près des reins), s’y développent, pour ensuite migrer, descendre vers les bourses.

A la naissance, les deux testicules sont normalement descendus et sont en place. Cependant, il arrive qu’un ou les deux testicules se trouvent encore dans l’abdomen. Il(s) peu(ven)t descendre plus tard, durant les premiers mois de bébé. Donc, si à la naissance, un ou les deux testicules ne sont pas en place, le médecin attendra quelques mois, avant d’agir (surtout si le jeune garçon est né prématurément). Ce problème touche environ 3% des nourrissons, surtout s’ils sont prématurés.

Si à 6 mois, voire 1 an, le testicule n’est pas descendu, une intervention chirurgicale doit être envisagée. En effet, un testicule qui demeure dans la cavité abdominale a « trop chaud », et le risque est d’avoir des problèmes de fertilité. Une température de 37°C est trop élevée pour la bonne santé des spermatozoïdes, elle est néfaste pour leur formation.

L’intervention chirurgicale qui effectuée par un urologue, consiste à fixer le testicule dans la bourse où la température est plus basse. Elle est généralement réalisée entre l’âge de 1 à 2 ans. Il arrive que l’intervention corrige aussi une éventuelle hernie inguinale qui est associée à ce problème de descente du testicule. L’opération ne nécessite de ne passer aucune nuit à l’hôpital, si tout se passe bien.

Dans de très rares cas, le testicule est situé si haut, que sa mise en place dans le scrotum nécessitera 2 interventions réalisées à quelques mois d’écart.

Les parents devront savoir que dans certains cas, un testicule qui reste dans l’abdomen à la naissance peut être porteur d’anomalies, et compromettre la fertilité future du testicule. Quoi qu’il en soit, le testicule placé dans le scrotum sera facile à surveiller d’un point de vue médical, car il existe un risque un peu plus élevé de souffrir d’une tumeur du testicule (nécessitant donc régulièrement une surveillance).

Par ailleurs pour le futur du garçon, même si le testicule connaît des problèmes de fertilité, il est important qu’il soit à sa place !

 

A lire aussi nos dossiers : 
> Douleur au testicule
> Torsion testiculaire
> La prostate
> Les organes sexuels masculines


publicité