publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La toilette intime

Publié par : Clémentine Fitaire (29. janvier 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Le vagin est composé de la flore vaginale : de nombreux germes qui vivent en harmonie.
L'équilibre de la flore vaginale est très fragile, et doit être conservé, car il constitue une barrière protectrice des germes venus de l'extérieur et pouvant provoquer des infections plus ou moins graves. Pour ces raisons, il est important de respecter certaines règles pour sa toilette intime.

Les bons gestes pour la toilette intime

> Utilisez la main, plutôt qu'un gant de toilette qui peut garder et propager des germes.

> Insistez sur les plis entre les lèvres en les écartant et en soulevant le clitoris, mais n'allez pas trop « profond » dans le vagin, cela risquerait de modifier l'acidité vaginale.

> Préférez la douche aux bains qui peuvent dessécher la peau.

> Lavez-vous toujours « d'avant en arrière » (le vagin puis la zone de l'anus) de façon à ne pas ramener les germes vers le vagin.

> Rincez-vous soigneusement.

> Séchez avec une serviette propre, afin d'éliminer toute trace d'humidité.

À quelle fréquence ?

Pour éviter la prolifération de microbes, pour sa toilette intime, il convient de se laver le sexe une fois par jour.

Attention, on parle de toilette externe ( vulve, lèvres et clitoris) uniquement, car l'intérieur du vagin est autonettoyant.

Vous pouvez faire une toilette intime supplémentaire pendant les règles, après un rapport sexuel ou après une transpiration excessive (sport, grosse chaleur).


publicité