publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mission belles fesses : mes fesses sont trop plates

Publié par : rédaction Onmeda (24. mars 2016)

À la maison :

Le premier objectif est de « gonfler » le muscle grand fessier.

Le principe : on va faire des séries d’exercices plutôt longues pour que les fibres musculaires stockent plus de glycogène et d’eau. Juste ce qu’il faut pour donner du « volume » sur le haut des fesses.

Voici l’exercice à faire tous les matins pendant 10 minutes :

À quatre pattes, soulevez une jambe à l’horizontale, et montez le bras opposé lui aussi à l’horizontale. Gardez la position 15 secondes (ou plus, jusqu’à ce que le muscle « chauffe »). Changez de côté.

Activité physique à privilégier :

Ensuite, boostez votre production de testostérone.

Pas d’affolement, rien qui ne soit incompatible avec des courbes éminemment féminines !
Cette précision d’importance étant établie, il faut savoir que les efforts brefs et intenses (comme le tennis, le squash, le sprint, le beach volley...), ou les séances de renforcement musculaire (abdo-fessier, body pump®...) permettent d’augmenter, dans les heures qui suivent l’effort, la production d’hormones anabolisantes comme la testostérone, et la DHEA.
Résultat ? Les fibres musculaires se régénèrent mieux et le galbe prend forme plus rapidement. Là encore : n'effectuez ces efforts intenses que si vous avez l'assurance d'avoir une bonne santé cardio-vasculaire.

Pour aller encore plus vite :

Effectuez trois séances par semaine pendant un mois de Vibrotonie (Power Plate®, Silver Platine®, Fitvibes®...). Globalement, les effets sur la tonicité des muscles sont plus rapides qu’avec du renforcement classique.

Attention à être bien encadrée pour effectuer ces séances, et vérifier que vos articulations ne sont jamais tendues, au risque de les abîmer.


publicité