publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mission belles fesses : mes fesses sont trop volumineuses

Publié par : rédaction Onmeda (24. mars 2016)

Dans votre assiette :

Commencez par adapter votre alimentation, et suivez certaines règles diététiques.

Pour puiser dans vos réserves de graisse, il faut alléger l’addition calorique, notamment en diminuant les aliments gras (charcuterie, chips, crème, fromage, viennoiseries, gâteaux), et sucrés (soda, glace...).

La première semaine, n’hésitez pas à « forcer » sur les protéines maigres (poissons, volaille...) pour préserver vos muscles, et pour leur effet satiétogène très efficace pour se sentir « calée » jusqu’au repas suivant.

Donnez du volume à votre assiette, sans surcharge de calories, en associant des crudités (carottes et courgettes râpées, concombre et champignons...), ou des légumes cuits (ratatouilles, endives braisées, brocolis à la vapeur). Pour les féculents, optez pour les légumineuses ou les céréales complètes. Ils sont rassasiants, sans générer de phénomène de stockage.

Privilégiez des sauces d’assaisonnement peu caloriques (jus de citron + yaourt + eau + fines herbes).

Une activité physique adaptée :

Parce que les muscles sont bien plus gourmands en énergie que le gras, parce qu’ils augmentent le métabolisme de base, et parce que l’exercice est encore le meilleur moyen pour puiser dans son stock de graisse, on fait d’une pierre deux coups, en ayant régulièrement une activité musculaire. C’est une excellente façon de brûler des graisses !

La bonne dose : tous les 2 jours et sur des durées de plus en plus longues (30 minutes, puis 45, puis 60 minutes). Pour affiner ses fesses, on préférera les sports qui ont une action tonique sur le grand fessier.

  • Dehors : la marche à grandes enjambées, si possible en côte.
  • En salle : le simulateur d’escaliers.
  • En piscine : des longueurs uniquement en battements de jambes.

Pour aller encore plus vite :

Mettez-vous au "fractionné" : l’alternance d’efforts intenses et de récupération active, crée une dette d’oxygène qui augmente le brûlage de graisses, pas pendant l’effort, mais sur les 48 heures qui suivent. Attention : n'effectuez ce dernier type d'exercices que si vous avez l'assurance d'avoir une bonne santé cardio-vasculaire (consultation médicale).

En cas de graisse assez importante, localisée dans la région fessière, comme la culotte de cheval, la seule solution intéressante sera une lipo-aspiration ou lisposuccion.

A voir aussi : 20 sports pour brûler les calories !

A lire aussi : 
> Nos astuces pour cuisiner léger (vidéo) 
> Quiz : Vrai/Faux sur l'alimentation


publicité