publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blanchiment des dents : un encadrement strict

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2013)

Les produits utilisés pour le blanchiment et l'éclaircissement des dents vont être encadrés de manière plus stricte, indique le Journal Officiel du 9 août 2013.

Des produits cosmétiques, non médicaux
Les produits destinés à blanchir les dents ne sont pas des dispositifs médicaux, mais des produits cosmétiques. En effet, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) estime que " l'apparition de taches sur les dents ne constitue pas en soi une maladie ". Les produits utilisés sur la partie superficielle des dents n'ont donc pas un but médical, mais un but esthétique pour " exclusivement ou principalement en modifier l'aspect ".

Certains produits interdits
Les produits de blanchiment des dents contiennent du peroxyde d'hydrogène. A forte concentration, cette substance peut être dangereuse.

Sont considérés comme sûrs, les produits contenant entre 0,1% et 6% de peroxyde d'hydrogène, à condition qu'ils soient utilisés de façon stricte, après un examen clinique de la bouche et des dents garantissant l'absence de facteurs de risque ou de pathologies orales.

Ces produits doivent uniquement être vendus à des professionnels de santé et ne doivent pas être utilisés sur des personnes de moins de 18 ans.

Les produits présentant une concentration supérieure à 6% sont désormais interdits à la vente, car ils peuvent être à l'origine d'hypersensibilité dentinaire, d'irritation des muqueuses, de l'altération de l'émail et d'une usure prématurée, voire une fragilisation des dents.

Source : Journal Officiel du 9 août 2013.

  

A lire aussi :
> Blanchiment des dents
> Pour avoir des dents bien blanches
> Que faire contre les dents jaunes ?

Laëtitia Demma


publicité