publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mesdames, comment stopper la chute des cheveux ?

Publié par : Clémentine Fitaire (02. mars 2011)

© Jupiterimages/iStockphoto

Retrouver des dizaines de cheveux dans votre brosse ou sur votre oreiller vous tétanise ? C’est normal, la chute des cheveux est un désagrément le plus souvent réservé aux hommes !

En effet, si un crâne dégarni n’a rien de choquant chez nos congénères masculins, cela est beaucoup plus gênant chez une femme, les canons de la féminité présentant souvent une crinière volumineuse et chatoyante...

En fait, perdre ses cheveux, c’est normal.

Le cheveu suit un cycle de 3 phases : une phase de croissance «anagène» (pendant environ 5 ans), une phase de transition «catagène» (pendant quelques semaines), puis une phase de chute «télogène».

Ce cycle de croissance est directement lié à des facteurs génétiques et hormonaux. Ainsi, une chute brutale, anormale ou excessive des cheveux s’explique très souvent par un dérèglement hormono-génétique.

On considère qu’au-delà d’une perte de 100 cheveux par jour, la chute est pathologique. Si l'on constate une perte de cheveux éparse qui paraît importante, ou en cas de perte de cheveux localisée, il est conseillé de consulter un spécialiste. Ce dernier pourra déterminer l’origine de la chute.

Heureusement, il est possible de trouver un traitement contre la chute des cheveux survenant chez une femme, à condition auparavant d’en déterminer précisément la cause.

Découvrez quels sont les différents types de chute de cheveux et leurs traitements.

Auteurs : Clémentine Fitaire et Dr Nicolas Evrard.
Dernière mise à jour : décembre 2014.


publicité