publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Chute des cheveux chez la femme : l'alopécie androgénique

Publié par : Clémentine Fitaire (02. mars 2011)

L'alopécie androgénique : C'est quoi ?

L’alopécie androgénique concerne un homme le plus souvent, mais peut aussi concerner une femme. Cette alopécie est directement liée à l’influence des hormones, plus précisément les androgènes, hormones masculines présentes aussi chez la femme.

Comment se présente-t-elle ?

L’alopécie androgénique féminine se manifeste par une chute progressive sur des zones bien délimitées. Un éclaircissement progressif apparaît sur la raie médiane, accompagné d’une diminution globale de la densité de la chevelure. Cette alopécie féminine est chronique et irréversible : les cheveux tombés ne repousseront pas.

Les causes de l'alopécie androgénique : surtout liées aux hormones

Chez l’homme comme chez la femme, la croissance des cheveux dépend directement du taux d’androgènes (hormones masculines). Ce taux varie selon les personnes, et s’il est trop élevé, il favorisera la chute des cheveux.

Une hypersensibilité du follicule pileux aux androgènes peut aussi provoquer une chute de cheveux anormale.

Par ailleurs, un dysfonctionnement de la thyroïde (hyper- ou hypothyroïdie) doit être aussi éventuellement exploré, en fonction des symptômes.

- La ménopause peut aussi générer une chute de cheveux, car les hormones féminines chutent brutalement.

- Une prédisposition héréditaireChacun possède un « capital cheveux », génétiquement prédéfini, qui va s’épuiser plus ou moins vite. Si dans votre famille, l’alopécie androgénique est courante, il y a de fortes chances que vous soyez aussi concernée par ce problème.

Les solutions

Un système de classification décomposé en 3 stades, appelé « classification de Ludwig », permettra d’évaluer la gravité de la chute.
Au préalable une prise de sang peut être effectuée chez la femme, avec le dosage du fer sérique, mais aussi des dosages hormonaux pour déceler une éventuelle hyperandrogénie.

> Si le diagnosctic d'alopécie androgénique est confirmé, le médecin pourra prescrire un traitement au minoxidil : une lotion qui s’applique 2 fois par jour sur le cuir chevelu. Ce traitement ne doit pas être interrompu, même si les cheveux continuent de tomber, ce qui est un phénomène normal les premiers jours de l’application. Le minoxidil n’est pas remboursé par l’Assurance maladie.

> Un traitement hormonal peut également être prescrit.

> Si aucun traitement ne fonctionne, il est possible de recourir à des implants capillaires. Cette technique consiste à prélever des cheveux là où la chevelure est dense, et de les réimplanter là où elle est plus clairsemée. Le résultat est plutôt satisfaisant pour les patientes, surtout avec les nouvelles techniques, mais les effets ne sont visibles qu’au bout d’un an environ.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ? Rendez-vous dans nos FORUMS Soins de cheveux ou Perte de cheveux et calvitie ! Ou posez vos questions à un professionnel dans notre FORUM Un expert vous répond !


publicité