publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Piercing ou tatouage en toute sécurité

Publié par : rédaction Onmeda (06. décembre 2016)

© Shutterstock

Piercing, tatouage... ces pratiques sont désormais mieux encadrées grâce à une réglementation plus stricte pour éviter les dangers, en particulier les risques d'infection.

Au sommaire de ce dossier :

Tatouage : la réglementation

En France, on était un peu à la traîne en ce qui concerne la réglementation encadrant la pratique des tatouages et des piercings. Entre 2004 et 2006, de nombreux pays comme le Canada, la Belgique, l’Italie, la Suisse et les Pays-Bas ont mis en place des mesures d’hygiène à respecter pour mieux contrôler les risques d’infection.

Avec le décret de 2008, les tatoueurs et pierceurs doivent se déclarer à la préfecture. Ils doivent également suivre une formation de base "aux conditions d’hygiène et de salubrité" (environ 20 heures). Les tiges utilisées pour les piercings ne doivent pas être en nickel car ce dernier provoque souvent des allergies. Tous les instruments dont se sert le pierceur durant la pose du piercing doivent être à usage unique, ouverts devant vous ou stérilisés. Il doit porter des gants à usage unique. La salle de perçage doit être séparée des autres pièces pour plus d’hygiène, tout comme le lieu de stockage des déchets.

Si jamais votre adolescent veut se faire faire un piercing ou un tatouage, sachez que les mineurs doivent présenter une autorisation parentale écrite.
Le pierceur doit afficher dans sa boutique une plaquette d’information sur les risques. De plus, il doit présenter au client un document individuel à signer lui expliquant en détails la procédure et les risques.

Enfin, depuis fin juillet 2008, les tatoueurs disposent d'une fiche élaborée par les autorités sanitaires pour déclarer d'éventuels effets indésirables suite à la réalisation d'un tatouage.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Piercing et Tatouage ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Tatouages : attention aux allergies !
> Le tatouage au jagua, un tattoo temporaire et naturel ?
> Enlever un tatouage
> Tout sur le tatouage

Auteur : Claire Lavarenne.
Consultant expert :
Pr Jacques Bazex, membre de l'Académie nationale de médecine, chef de service dermatologie à Toulouse


Mise à jour :
décembre 2016


publicité