publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rester belle après 50 ans : la chute des cheveux

Publié par : Clémentine Fitaire

À quoi est due la perte de cheveux ?

La chute de cheveux chez la femme après 50 ans peut avoir des raisons assez variées. En cas de problème persistant, un avis médical est recommandé.
Les androgènes (hormones sexuelles masculines) qui sont sécrétées (aussi) chez toutes les femmes, agissent sur les follicules pileux, et peuvent - dans certaines cironstances, accélérer la chute des cheveux. Cette perte de cheveux d'origine androgénétique, nécessite d'effectuer un bilan médical pour contrôler si les sécrétions d'hormones mâles restent normales, ou si la femme est, pour des raisons génétiques, sensibles à ces hormones favorisant la chute des cheveux.

De toute manière, en fonction des résultats du bilan, des solutions adaptées seront proposées.

D'autres causes

À part cette raison androgénétique, la chute des cheveux peut être aussi aggravée ou causée par les facteurs suivants :

  • des carences alimentaires (fer, zinc, magnésium, calcium...),
  • une prédisposition héréditaire,
  • un choc psychologique,
  • le stress,
  • des maladies spécifiques d'origine hormonale, ou des maladies dit de système, comme un lupus.
  • une traitement médicamenteux lourd,
  • l'utilisation de produits capillaires trop agressifs.

Des soins cosmétiques

Dessange propose un soin anti-âge formulé à partir d’agents revitalisants (omégas 6, polyphénols de thé vert) qui s’applique sur des cheveux secs ou humides.

On aime : sa texture légère et fluide qui sublime la chevelure en quelques pschitt !

Soin sans rinçage nutri-épaississant, Dessange Paris, spray de 100 ml, prix indicatif : 6,79 €.

www.dessange.com.

© Dessange

© Dessange

Programme anti-chute

La chute de cheveux chronique toucherait 1 femme sur 3 dès l’âge de 40 ans.
Pour limiter ce phénomène, les laboratoires Ducray proposent une lotion traitante.

Une gamme complète (compléments alimentaires, shampoing, mousse) propose des soins contre la perte des cheveux.

Néoptide lotion antichute, Ducray, boîte de 3 flacons de 30 ml, prix indicatif : 39,50 €.

© Ducray

© Ducray

Complément alimentaire

Les capsules Oenobiol Anti-chute sont formulées à partir d’extraits de Cucurbita pepo et de Serenoa repens (espèce de palmier).

Oenobiol capillaire Anti-chute, pot de 60 capsules, prix indicatif : 18,40 €.

www.oenobiol.com.

© Oenobiol

© Oenobiol

Pour aller plus loin...

Lorsque la chute de cheveux devient vraiment visible, il est possible d’avoir recours à l’application locale de Minoxidil : une lotion à appliquer directement sur le cuir chevelu, deux fois par jour. Le Minoxidil 5% est soumis à prescription médicale, contrairement au Minoxydil 2%.

De toute manière, avant d'entreprendre ce traitement, un avis médical est recommandé. Car il est efficace qu'en cas d'alopécie androgénétique, et n'est pas remboursé par l' Assurance maladie.

Le médecin peut conseiller de compléter ce traitement par une cure de fer et de calcium.

Traitement hormonal

Après un bilan médical, il arrive que le médecin prescrive un traitement hormonal pour corriger le problème de chute de cheveux. Généralement, les effets sont très convaincants et surviennent rapidement. Mais, il faut être bien surveillé.

Seul un médecin peut prescrire un traitement hormonal. Le mieux est sans doute de s'adresser à un dermatologue spécialisé dans les problèmes capillaires.

A lire aussi :
> Chute de cheveux chez une femme.
> Test sur la perte de cheveux
>
Ménopause : des traitements au "naturel".


publicité