publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Composants toxiques dans les vernis : les produits à risque

Publié par : rédaction Onmeda (24. mai 2016)

Pour y voir plus clair, et pour connaître la composition des vernis à ongles, il faut consulter la liste INCI qui se trouve en principe sur l’emballage. Même écrite en micro-caractère, il peut être intéressant de la détailler pour mieux se familiariser avec la chimie de la beauté.

Certaines marques de produits cosmétiques mettent en avant des compositions « Free », c’est-à-dire libres des composés les plus dangereux (au regard des études validées à ce jour).

On peut mentionner les vernis colorés 5 free (Ecrinal©) qui contiennent des actifs traitants comme l’huile de camélia et des protéines de soie et s’affichent sans formaldéhyde, sans paraben, sans camphre, sans toluéne, sans phtalate.

Voici, la liste des produits à risque, à connaître sur le bout des ongles :

Le formaldéhyde

Utilisé pour durcir le vernis, le formaldéhyde est classé comme "cancérogène certain" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). C’est un composé très volatil qui est cancérogène par inhalation, allergisant et irritant des voies respiratoires et de la peau.

Les parabens

Les parabens (butylparaben et isobutylparaben ; méthylparaben et éthylparaben) sont susceptibles de provoquer des allergies de contact, ils sont donc réglementés pour les cosmétiques par une directive depuis 1976 (1). Les parabens sont montrés du doigt pour leurs effets perturbateurs du système endocrinien et de la reproduction, et suspectés de l’augmentation des cas de cancers hormonodépendants. L’Afssaps* (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a néanmoins statué sur l’absence de risque sur les parabens à chaînes courtes (aux concentrations autorisées) : méthylparaben et l’éthylparaben, et attend des études complémentaires pour se prononcer sur ceux à chaînes longues : butylparaben et l’isobutylparaben.

Le camphre

En 2008, l’Afssaps a constaté des effets secondaires chez les enfants de moins de 6 ans liés à l’exposition au camphre. Notre agence sanitaire française a rédigé une requête pour que la Commission européenne modifie la réglementation communautaire au sujet du camphre.

Le toluéne

C’est un solvant qui rend la matière du vernis stable, mais ce composé organique est volatile et neurotoxique, irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire. On retrouve aussi du toluène dans le smog estival.nt les émanations toxiques peuvent endommager le système nerveux central et le cerveau.

Le phtalate (ou dibutylphatalate)

Utilisé comme plastifiant, le phtalate est aussi considéré comme perturbateur endocrinien, il serait impliqué*** dans la survenue de la puberté précoce des jeunes filles.


publicité