publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'allaitement : la montée de lait

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. février 2016)

La nature a tout prévu pour que la mère puisse donner à son bébé tout ce qu'il lui faut pour se nourrir et se développer.

Le processus de lactation débute pendant la grossesse. En effet, dès le début de la grossesse, les seins se modifient sous l'influence de toute une série d'hormones. L'aréole s'élargit et change de couleur, et la glande mammaire se développe à mesure que le nombre des cellules sécrétrices de lait augmente. 

La montée de lait et le process de lactation résultent donc de l'influence de différentes hormones qui "commandent" la lactation.

La principale hormone en cause est la prolactine (libérée par une petite glande située à la base du cerveau).

Après la naissance, les glandes mammaires produiront d'abord le colostrum, liquide jaune orangé riche en protéines, sels minéraux et éléments immunitaires. Cette substance est produite en petites quantités, mais adaptées aux capacités digestives de votre bébé. Elles sont tout à fait suffisantes dans les heures qui suivent la naissance.

La production de colostrum cesse au bout de 3 à 5 jours après la naissance pour être remplacé par un lait de transition ; commence alors la montée de lait, les seins sont plus tendus et gonflés.

Mais il faut souvent compter 10 à 15 jours pour que la lactation soit bien établie.

Sachez aussi qu'il n'y a pas de fréquence idéale pour les tétées les premiers jours : l'allaitement à la demande reste le meilleur moyen de répondre aux besoins du nourrisson.

 

Voir aussi cette vidéo sur l'allaitement :

allaitement

A lire aussi nos articles :
Comment se fabrique le lait dans les seins ?
- Le don de lait : une solution pour les mères fabriquant trop (peu) de lait


publicité