publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Comment allaiter bébé : les astuces pratiques

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. février 2016)

Lorsqu'une femme allaite pour la première fois, de nombreuses questions se bousculent dans sa tête, et notamment le doute : est-ce que je vais y arriver ? Voici quelques informations et conseils pour répondre aux questions les plus fréquentes : 

Quelle position pour allaiter ? 

Donner le sein à son enfant est un moment de fusion entre la maman et son bébé. D'abord, installez-vous confortablement avec votre coussin d’allaitement. Ensuite, pour aider bébé, placez son corps face à vous, son estomac contre le vôtre. La bouche grande ouverte et la tête dégagée il sera à l’aise pour prendre pleinement le mamelon. Et n'hésitez pas à lui chatouiller le menton pour l'encourager !

Si de petits picotements au bout des seins persistent durant la tétée durant quelques jours, c’est que votre position ou celle de votre enfant doit être modifiée. N’oubliez pas, bien se positionner, c’est aussi se protéger contre les crevasses.

>> Pour en savoir plus, à lire aussi : Les positions d'allaitement

Quels rythme et fréquence des tétées ?

Au tout début, on recommande l'allaitement à la demande jusqu’à ce que bébé se cale sur des "horaires de grands".

C’est à votre enfant de régler les tétées (elles durent plus longtemps les premiers jours). Il porte ses petits poings à sa bouche, fait de petites moues, gigote. Quand bébé s’agite de la sorte, c’est qu’il a une petite fringale !

La plupart des enfants tètent entre 8 et 12 fois par 24 heures jusqu’à ce qu’ils "fassent leurs nuits" - vers le 4ème mois, et que le nombre de tétées diminuent (environ 6 par 24 heures) mais là encore chacun son rythme ! D’une manière générale la fréquence entre deux tétées est comprise entre 2h/2h30 et 5 heures.

Rassasié ou fatigué, l’enfant s’endort ou se détache de votre poitrine. Vous pouvez attendre un peu et lui proposer l'autre sein mais ne le forcez pas non plus.

Comment savoir si bébé a assez bu ?

Comment savoir si le bébé a assez bu lors de la tétée ? Si vous entendez ou voyez votre enfant déglutir, c’est qu’il tète. Et lorsque vous trouverez 5 à 6 couches mouillées et plusieurs selles molles et jaunes par jour, alors vous saurez que tout fonctionne parfaitement.

Autre signe révélateur : Le sein qui était tendu par la montée de lait redevient souple, l’enfant est calme. Des points de repères tout bêtes mais qui en disent long !

>> Pour en savoir plus, à lire aussi : Quelle quantité de lait pour bébé ? 

Comment combiner la reprise du travail et l'allaitement ?

Bientôt la fin du congé maternité... une appréhension pointe : les autorités médicales recommandent d'allaiter six mois, mais comment tout concilier ? Une solution pratique existe : le tire-lait manuel.

Il faut juste vous organiser pour pouvoir tirer votre lait sur votre lieu de travail. La prolactine, hormone de la fabrication du lait, est sécrétée à chaque extraction. Plus les tétées sont fréquentes, plus le taux de prolactine restera élevé et vous produirez régulièrement du lait.

Notre conseil si vous souhaitez continuer l'allaitement même en travaillant : donnez le sein à votre bébé le matin. Tirez votre lait au moins une fois dans la journée (votre nounou lui donnera le lendemain, ou à la crèche). Et de retour chez vous, mettez-le vite au sein. Il se peut que la nuit, alors qu’il ne le faisait plus, votre enfant réclame le sein, ne lui refusez pas, c’est important pour maintenir la lactation.

>> A lire aussi  nos articles: sur Le tire-lait et L'allaitement mixte

Réussir le sevrage

C’est à vous de voir ! l’OMS conseille aux mamans d’allaiter durant les 6 premiers mois. Pour des raisons de commodité, on peut décider d’arrêter plus tôt. Vous remplacez alors une à une les tétées par un biberon de lait, et ce, par paliers de 4, 5 jours.

Les tétées diminuant, la prolactine devrait s’abaisser, et par voie de conséquence la lactation aussi.

>> Pour en savoir plus, lire aussi : Le sevrage : comment ça marche ?

Source de bien-être pour la maman et son enfant

Au bout de quelques jours, bébé et maman se comprendront beaucoup mieux et vous serez alors toute entière réceptive à l’action des endorphines secrétées par l’allaitement.

Ces hormones aux vertus calmantes sont sources de bien-être, et vous apaisent, vous et votre bébé. Outre l’avantage de favoriser une remise en place plus rapide des organes (l’utérus notamment), quelle fierté de voir son bébé grandir grâce à soi !

 

Bon à savoir : 14 chiffres surprenants sur les bébés 

 


publicité