publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mon bébé dort mal : Je ne parviens pas à le rendormir

Publié par : Clémentine Fitaire (19. août 2009)

Parfois, les bébés se réveillent en pleine nuit, et hurlent ou s’agitent.
Si les raisons de son appel sont réelles (fesses mouillées, coliques, douleurs...), les cris de l'enfant deviendront d’autant plus forts qu’ils resteront sans réponse. Il va s’énerver, aura de plus en plus chaud et sera rapidement complètement en sueur.

Les causes possibles :

> Des bruits inhabituels.

Des facteurs extérieurs peuvent influencer la qualité du sommeil d’un enfant. Et même parfois l'absence d'un léger brouhaha "habituel" peut le perturber. Par exemple, si l’enfant a l’habitude de s’endormir avec la télé en bruit de fond, il sera complètement désorienté s’il se réveille en plein milieu de la nuit et qu’il ne l’entend pas. Toutefois, le mieux est qu'il prenne l'habitude de s'endormir au calme dans son lit...

> Un environnement trop excitant peut avoir des effets néfastes sur le sommeil (tensions familiales, rythme effréné entre la maison et la crèche...).

> Une poussée dentaire : La douleur de la poussée dentaire chez l’enfant provoque l’inflammation de la muqueuse de la gencive. La douleur se fait particulièrement ressentir lorsque l’enfant est allongé car, dans cette position, la pression sanguine est plus forte et l’attise. En relevant légèrement le matelas de son lit à hauteur de sa tête, la douleur deviendra un peu moins forte.

Généralement, une poussée dentaire fait souffrir pendant deux ou trois jours.

À faire :

> Dans le cas de la poussée dentaire, vous pouvez soulager votre enfant avec un peu d’aspirine ou de paracétamol, en dosage nourrisson. Vous pouvez y associer, si votre enfant pleure beaucoup, un traitement local médicamenteux ou à base d’huiles essentielles en massages. Les huiles de thym, d’origan et de sarriette sont reconnues pour leur efficacité, tout comme le gel de calendula (préparation à demander en pharmacie).

> L’ homéopathie peut être une solution pour apaiser votre enfant, par exemple les granules de Chamomilla 9 CH. Le mieux est de consulter un médecin homéopathe qui vous indiquera la dose selon l’âge de l’enfant.

À ne pas faire :

Vous affoler, ou vous énerver... parfois plus facile à dire qu'à faire, surtout quand on est fatigué (à force d'être réveillé toutes les nuits !). Et si vous ne parvenez pas à trouver une solution, si les hurlements sont intenables et persistants, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pédiatre.

Le conseil d'Anne Bacus, psychothérapeute :

" Les causes des troubles du sommeil sont multiples et variées. Si on laisse de côté les causes physiques, la plupart des difficultés sont dues à des comportements éducatifs maladroits de la part des parents. Par exemple, un bébé habitué à s'endormir dans les bras ou en présence d'un parent, réclamera à nouveau cette présence pour pouvoir se rendormir lorsqu'il se réveillera la nuit. "


publicité