publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mon bébé dort mal : Mon bébé gémit et pleure pendant son sommeil

Publié par : Clémentine Fitaire (19. août 2009)

Votre bébé pleure plusieurs fois par nuit... et ça vous réveille ? Rassurez-vous, dans la plupart des cas c’est tout à fait normal ! Petites explications.

Les causes possibles :

> L’alternance des cycles :

Entre chaque cycle se situe une courte période, appelée période de latence. Durant quelques minutes, le dormeur est entre veille et sommeil, en attente d’un nouveau départ.

> La faim : Chez les tous petits, les pleurs en pleine nuit peuvent indiquer que votre enfant a faim. Dans ce cas, une tétée supplémentaire ou un biberon de lait tiède peuvent suffire à lui redonner un sommeil paisible. Généralement le biberon de nuit n’est plus systématique au cours de la 4ème semaine et disparait tout naturellement vers 2 mois.

> Les terreurs nocturnes ; elles surviennent généralement chez un bébé qui a déjà plusieurs mois, en première partie de nuit. L'enfant peut crier, s'agiter... il n'est pas réveillé. Et il ne faut pas le réveiller, mais s'assurer qu'il se rendort et se calme tout seul.

> Les cauchemars : Les bébés aussi peuvent faire des cauchemars ou des rêves mouvementés. Durant la phase de « sommeil agité » (équivalent du sommeil paradoxal de l'adulte), le visage du bébé est animé de petits mouvements. Il peut même se mettre à gémir, mais il n’est pas réellement réveillé. Ils surviennent généralement durant la deuxième partie de la nuit. L'enfant se réveille et demande à être consolé.

À faire :

Créez un environnement propice au sommeil :

> La chambre de votre bébé ne doit pas être trop chauffée (18 ou 20 °C maximum),

> Aérez la chambre quotidiennement et faites la chasse à la poussière,
> Le matelas doit être adapté (préférez un matelas ferme qui ménage la colonne vertébrale de l’enfant, et des matières naturelles pour que le bébé ne transpire pas),
> N’utilisez pas de couverture, de couette ou de drap chez un tout-petit. Préférez un sur-pyjama ou une turbulette,
> Evitez tout ce qui pourrait étouffer votre bébé (chaîne, vêtements portant des cordons...),
> N’encombrez pas son lit (évitez une peluche trop grosse, ou leur trop grand nombre),
> S'assurer qu'il dorme suffisamment (avec des siestes), surtout en cas de terreurs nocturnes.

À ne pas faire :

Ne réveillez pas votre enfant au premier gémissement, et ne le sortez pas de son lit. L’enfant peut en effet se mettre à gémir, pleurer ou crier alors qu’il n’est pas réveillé à proprement parler. Il est donc important de ne pas vous alarmer au moindre pleur, jetez simplement un œil dans sa chambre pour vérifier que tout va bien !

Le conseil d'Anne Bacus, psychothérapeute :
" La règle à tenir est de s'arranger pour que le fait de se réveiller ou de ne pas s'endormir n'entraîne pas des conséquences positives ou agréables pour l'enfant, car alors il n'aura aucune raison d'arrêter, au contraire ! "


publicité