publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Biberons : faut-il avoir peur du bisphénol A ? : Les effets sur la santé

Publié par : Clémentine Fitaire (02. juin 2009)

Le bisphénol A agit comme un œstrogène (hormone sexuelle féminine), et peut, à forte dose, perturber l’équilibre hormonal de l’organisme. On parle alors de « perturbateur endocrinien », qui, sur la base d'observations faites chez l'animal, pourrait causer divers problèmes, comme une puberté précoce chez les jeunes filles, une baisse de la production de spermatozoïdes chez les garçons, mais aussi des troubles du comportement ou du développement chez l’enfant.

Par ailleurs, plusieurs équipes de chercheurs s’interrogent aujourd’hui sur la responsabilité que pourraient avoir ces perturbateurs endocriniens, dans le cas d’une très forte concentration, dans l’augmentation de l'obésité dans certains pays européens ou nord-américains.

Norme en vigueur

Selon l’EFSA* (European Food Safety Authority), la dose journalière admissible (DJA) est de 0,050 mg/kg de poids corporel/jour. Un bébé entre six et douze mois n’en consommerait que 0.013 mg/kg de poids corporel/jour ! Soit près de 4 fois moins que la dose journalière admissible.

Si un bébé entre six et dix mois consomme environ 4 biberons par jour, il faudrait qu’il en boive une vingtaine pour dépasser le seuil admissible de bisphénol A...

* Etude de l'EFSA (Avis du groupe scientifique sur les additifs alimentaires, les arômes, les auxiliaires technologiques et les matériaux en contact avec les aliments [AFC] relative au 2,2-BIS(4-HYDROXYPHÉNYL) PROPANE (Bisphénol A) ), 29 janvier 2007.


publicité