publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Décalotter son bébé garçon ? : Alors, quoi faire ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. juin 2014)

Alors quoi faire ? Faut-il décalotter son bébé garçon ? Rien. Surtout, ne rien faire. Sauf dans le cas d'une anomalie anatomique, que le médecin sera seul à pouvoir juger et traiter, il ne faut pas intervenir. C'est l'avis des médecins, c'est aussi celui des psychiatres. Moins on touche au sexe du bébé, mieux il se porte. Donc, jusqu'à l'âge de trois ou quatre ans, il suffit simplement de vérifier qu'il n'existe aucune malformation. Et surtout, ne pas s'inquiéter. Les anomalies sont rares et quand elles existent, elles sont, la plupart du temps, banales.

Donc, il faut veiller à bien mettre de côté certains messages transmis par des amies, des belles-mères ou les médecins d'un autre âge. Tirer sur le prépuce pour nettoyer le gland, ne présente que des effets négatifs. Si la maman est trop inquiète, il faut en parler à un médecin ou à un pédiatre.

Et il faut consulter si :
> Le prépuce ne s'est pas élargi naturellement vers l'âge de cinq ans, on peut alors parler de phimosis.
> Si le gland décalotté ne peut plus revenir dans son prépuce : il s'agit là d'une urgence, d'un étranglement du gland, très douloureux.
> Si l'enfant a du mal à uriner ou s'il éprouve des douleurs lorsque son pénis est en érection.
> Si l'urine ne sort pas en jet régulier, ou si elle est projetée dans toutes les directions.

Décalotter n'est pas un geste de bonne hygiène. Ce qui compte, c'est que le bébé prenne des bains réguliers avec de bons savons. Pour le reste, il saura très bien tirer tout seul sur son zizi, ce qui l'amusera beaucoup plus qu'une maman obsédée d'hygiène qui l'irrite plusieurs fois par semaine, au mauvais endroit...


publicité