publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La diversification alimentaire : Que faut-il éviter en diversifiant l’alimentation ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. janvier 2015)

Pour une diversification alimentaire réussie, on conseille :

> Ne pas trop assaisonner. Limiter au maximum le sel et le sucre. C'est d'abord important pour sa santé, et en plus bébé découvrira mieux le goût de chaque aliment. Ne rajoutez pas non plus de matière grasse avant l'âge de sept-huit mois.

> Ne pas commencer la diversification alimentaire par les fruits. L'enfant préfère naturellement ce qui est sucré. Il risque de refuser de manger des légumes s'il commence d'abord par le sucré.

> Eviter les légumes "à goût fort", trop riches en fibres, ou encore à risque allergique : choux, raves, navets, oignons, poireaux (vert), céleris, petit pois, tomates, salsifis, cardons, artichauts, poivrons, aubergines, persil... sont plutôt déconseillés. Les fruits à risque allergique comme la fraise, le kiwi ou les fruits exotiques doivent éviter d'être donner avant deux ans, d'après les recommandations de nombreux allergologues.

> Les carottes sont à éviter en cas de constipation.

Autres conseils pour la diversification alimentaire de bébé :

> Tâchez de faire les purées de légumes vous-même, mais sans les saler.

> Au début, faites goûter seulement un à un les légumes et les fruits à votre enfant afin qu'il apprenne à distinguer clairement le goût de chaque aliment. Au bout de quelques semaines, faites des mélanges.

> Si vous préparez vous-même les purées de bébé, cuisinez plutôt à la vapeur, c'est le mode de cuisson qui conserve le mieux les vitamines des aliments.

A lire aussi nos dossiers :
> Cuisinez en faisant le plein de vitamines !
> Santé de bébé : êtes-vous une maman au top ?
> L'allergie alimentaire chez l'enfant.

 

Sources : Bocquet A. et al. Alimentation du nourrisson et de l'enfant en bas âge. Réalisation pratique. Pédiatrie au quotidien. Editions Elsevier, 2003, 10 : 76-81.
- Loras-Duclaux I., Conseils pratiques aux mères qui souhaitent allaiter, Arch Pediatr 2000 ; 7 : 541-8.


publicité